Un enfant sur cinq victime d'abus sexuel: campagne du Conseil de l'Europe

Le Conseil de l'Europe a décidé de lancer une campagne pour lutter contre les violences sexuelles sur les enfants et améliorer la coopération internationale dans la poursuite des criminels, présentée lundi à la presse à Rome.

"En Europe, un enfant sur cinq est victime d'abus sexuel", a dénoncé Maud De Boer Buquicchio, secrétaire générale adjointe du Conseil de l'Europe, lors de la présentation de la campagne, intitulée "UN sur CINQ".

"Tous les jours, des enfants sont victimes d'abus, souvent commis par des gens auxquels ils font confiance: parents, professeurs ou figures d'autorité", a-t-elle expliqué.

Le cardinal Renato Martino, ancien représentant du Vatican auprès des Nations unies, a fait part du "fort encouragement de Benoît XVI pour le travail contre la violence sexuelle à l'égard des enfants".

La campagne vise à enseigner aux enfants âgés de 4 à 7 ans leurs droits de fixer des limites et de dénoncer les abus; elle fait l'objet d'une série de spots télévisés, d'un livre pour enfants, d'affiches et d'un site internet (http://www.onnetouchepasici.org).

Dans le spot, un dessin animé, on voit un enfant laisser une grande main lui caresser la tête et le chatouiller, mais il réagit avec colère lorsque la main essaye de le toucher sous ses sous-vêtements.

Le Conseil de l'Europe a également préparé des kits de documents pour les parents et les écoles sur les moyens de prévenir les abus sexuels en sélectionnant attentivement les enseignants et en pratiquant une tolérance zéro. (CHN)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés