Publicité

Un "nouvel acte de malveillance" contre une ligne TGV en France

Un TVG qui assurait la liaison Bruxelles-Perpignan (soud-ouest) a percuté dimanche soir deux plaques de béton posées sur une voie ferrée dans le sud de la France, "apparemment un nouvel acte de malveillance" après le sabotage de plusieurs caténaires, a dénoncé le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Dominique Bussereau.

Un TGV "a percuté deux plaques de béton posées sur la voie. Apparemment il s'agit d'un nouvel acte de malveillance", a déclaré M. Bussereau sur la radio Europe 1.

Selon la SNCF (chemins de fer français), cet incident s'est produit "du côté de Narbonne" (sud-ouest) dimanche soir vers 23H15. "Il n'y a pas eu de blessé" mais "le nez du train a été endommagé", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la compagnie ferroviaire.

Le gouvernement français a annoncé dimanche le renforcement de la surveillance du réseau de voies ferrées après une série d'actes de malveillance qui ont fortement perturbé samedi le trafic des TGV, Thalys et Eurostar.

Des tiges de fers à bétons avaient été fixées sur des caténaires, les fils d'alimentation électrique qui surplombent les voies. (DAD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés