Un projet d'attentat contre l'ambassade de France déjoué en Irak

Les forces de sécurité irakiennes ont déjoué un projet d'attentat suicide à la voiture piégée contre l'ambassade de France en Irak, a annoncé lundi un haut responsable du ministère irakien de l'Intérieur.

"Nous avons déjoué un attentat suicide à la voiture piégée contre l'ambassade de France", a déclaré à l'AFP le général Ahmed Abou Rghif, directeur des affaires internes et de la sécurité au sein du ministère.

"Nous avons saisi la voiture et arrêté celui qui devait la conduire", a-t-il ajouté, précisant que le groupe qui préparait cet attentat était le même que celui qui avait attaqué le 31 octobre la cathédrale syriaque catholique de Bagdad.

Cette attaque, au cours de laquelle 44 fidèles et deux prêtres avaient péri, avait été revendiquée par la branche irakienne d'Al-Qaïda, l'Etat islamique en Irak.

Ce groupe avait déjà revendiqué le triple attentat suicide à la voiture piégée contre les ambassades syrienne, espagnole, allemande, égyptienne et iranienne, qui avaient fait 30 morts et 224 blessés le 4 avril à Bagdad.

Contactée, l'ambassade de France n'a fait aucun commentaire.

Un diplomate européen a cependant indiqué que nombre de ses homologues avaient assisté à une réunion au ministère de l'Intérieur au cours de laquelle le ministre, Jawad Bolani, les avait informés de cette tentative d'attentat, déjouée selon lui grâce de nombreuses arrestations de membres d'Al-Qaïda effectuées récemment.

"Un des participants à cette réunion a indiqué que de récentes arrestations avaient permis d'empêcher un attentat contre l'ambassade de France", a déclaré ce diplomate sous couvert de l'anonymat. (CHN)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés