Publicité

Un radar révèle des sites possibles pour la tombe de Cléopâtre et Marc-Antoine

Les archéologues en quête de la tombe de Marc-Antoine et de Cléopâtre pourraient être sur la bonne voie, a annoncé mercredi le Conseil supérieur des antiquités égyptiennes dans un communiqué.

Une équipe dirigée par le patron des antiquités égyptiennes Zahi Hawass et Kathleen Martinez, une Egyptologue de la République dominicaine, pensent qu'il existe trois sites possibles pour la tombe des deux célèbres amants près d'un temple à l'ouest d'Alexandrie (nord).

L'équipe, qui travaille sur les lieux depuis trois ans, va fouiller les trois endroits la semaine prochaine, ajoute le communiqué.

Ils ont été identifiés grâce à un balayage par radar du temple, celui de Tasposiris Magna, construit en l'honneur de la déesse antique Isis lors de la période grecquo-romaine.

"Il existe des preuves historiques dans les écrits du chroniqueur Plutarque, où il dit que Cléopâtre a été enterrée avec Marc-Antoine", a expliqué Mme Martinez.

Pour l'instant, les archéologues ont découvert dans 27 tombes 10 momies de nobles, laissant supposer que la tombe du couple légendaire pourrait être proche.

Cléopatre a régné sur l'Egypte voici plus de 2.000 ans, s'alliant avec Marc-Antoine, l'un des héritiers de l'Empire romain à l'assassinat de Jules César qu'elle a fini par épouser. Puis, leurs troupes mises en déroute par l'empereur romain Octave, les deux amants se sont suicidés.

(FLO)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés