Publicité
Publicité

Un rapport de l'ONU innocente Shell de la pollution pétrolière au Nigeria

Une enquête menée par les Nations Unies innocente quasi complètement la société pétrolière Shell de la pollution au pétrole qui a frappé ces quarante dernières années le delta du Niger au Nigéria, indique lundi le journal britannique "The Guardian" sur son site internet.

Le rapport sur lequel le programme des Nations Unions pour l'environnement (UNEP) a travaillé trois ans, a mis en colère la population locale, selon le quotidien. Celle-ci faisait campagne depuis longtemps pour obliger la multinationale à nettoyer la pollution et à payer des indemnités.

Il ressort de l'enquête que 10 pc de la pollution en Ogoniland seraient dus à des défauts mécaniques ou à une négligence de l'entreprise. Le reste est attribué à un vol de pétrole et aux canalisations sabotées, a conclu le rapport.

Mike Cowing, qui dirige l'équipe de l'UNEP, composée d'une centaine d'enquêteurs, a expliqué lors d'une conférence à Vienne que les 300 marées noires ont certainement provoqué des dégâts considérables mais que 90 pc de ces incidents ont été causés par des bandes qui tentent de subtiliser le pétrole.

Des organisations environnementales néerlandaises ont réagi au rapport de manière critique, parce que Shell avait payé pour l'étude.

Le rapport complet devrait paraître en décembre.

(EYI)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés