Publicité
Publicité

Une Brésilienne survit à un harpon de pêche planté dans son cou

Une Brésilienne de 28 ans atteinte accidentellement par un harpon de pêche sous-marine entré par sa bouche et resté planté dans son cou se remettait jeudi de sa blessure après le retrait de l'arme qui a failli la tuer.