Une erreur humaine à l'origine du crash de Maracaibo

Une erreur humaine est à l'origine du crash de l'avion de la compagnie colombienne West Caribbean à Maracaibo au Venezuela, qui a fait 160 morts dont 152 Martiniquais le 16 août 2005, selon un rapport du ministère vénézuélien des Transports dont l'AFP a obtenu une copie.

"Les preuves vont dans le sens d'un facteur humain comme cause de l'accident", dit le rapport remis aux représentants des victimes cinq ans après la tragédie.

Selon le document, l'accident est le résultat d'une série d'événements, "la crise financière" de la compagnie aérienne, la méconnaissance de certaines limites opérationnelles de l'avion ou encore l'inexpérience du pilote et du copilote.

La branche de l'AVCA (Association des victimes de la catastrophe aérienne du 16 août) représentant les familles de victimes de métropole en avait appellé mercredi aux pouvoirs publics pour obtenir la publication du rapport vénézuélien ainsi que les recommandations du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), l'organisme français chargé des enquêtes techniques sur les accidents ou incidents dans l'aviation civile.

Selon l'AVCA, un tiers des familles a été indemnisé à ce jour, "dans la fourchette classique des barèmes français". Les autres familles ont engagé une procédure aux Etats-Unis.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés