Publicité

Une famille palestinienne emblématique expulsée à Jérusalem-est

La police israélienne a expulsé dimanche à l'aube à Jérusalem-est la famille al-Kurd, des réfugiés devenus le symbole du combat palestinien contre la colonisation israélienne dans la partie orientale de la Ville sainte.

Mi-juillet, la Cour suprême israélienne avait tranché en faveur de colons israéliens qui exigeaient l'expulsion de chez elle cette famille, occupante des lieux depuis 52 ans.

L'application de cette décision intervient à deux jours d'élections municipales israéliennes lors desquelles les Palestiniens de Jérusalem devraient largement s'abstenir.

Dimanche, de très importantes forces de police participaient à l'opération et encerclaient la maison de la famille, dans le quartier de Cheikh Jarrah, à Jérusalem-est, annexée par Israël.

Réfugiés dans la partie orientale de Jérusalem après la création d'Israël en 1948, les al-Kurd, à l'image d'autres familles, avaient emménagé huit ans plus tard dans leur maison fournie par l'Unrwa, l'Agence de l'ONU pour les réfugiés.

L'affaire avait rebondi il y a une dizaine d'années lorsqu'une association de colons, "Nachlat Shimon", avait racheté les "titres de propriété" et installé dix familles juives dans le quartier, où se trouve la tombe d'une figure vénérée du judaïsme, Shimon Hatzadik (Simon le Juste). (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés