Publicité

Une nouvelle piste pour rentabiliser le journalisme sur internet

Trois responsables chevronnés des médias américains ont annoncé lancer une entreprise, "Journalism Online", qui vise à aider les journaux, aujourd'hui en crise, à gagner de l'argent sur internet en offrant un service payant aux lecteurs.

Journalism Online a pour but de "permettre rapidement aux journaux, magazines et publications sur internet d'engranger des recettes avec la distribution numérique de leurs articles", ont expliqué les fondateurs dans un communiqué.

Il s'agit de Steven Brill, fondateur de la chaîne de télévision spécialisée dans les procès Court TV, Gordon Crovitz, un ancien directeur de la publication du Wall Street Journal, et Leo Hindery, ancien dirigeant de l'activité internet en haut débit chez AT&T.

Leur objectif? Enrayer la crise de la presse américaine, provoquée par l'effondrement des recettes publicitaires et l'érosion du lectorat, qui fuit sur internet.

Parmi les grands quotidiens américains, seul le Wall Street Journal a actuellement un site internet payant. Plusieurs autres, y compris le New York Times, ont indiqué qu'ils envisageaient de faire payer la consultation de leurs articles sur internet.

Beaucoup d'analystes sont sceptiques mais les fondateurs de Journalism Online affirment avoir trouvé une formule: un site internet avec un mot de passe, "où les lecteurs pourront s'abonner à la journée, au mois ou à l'année, ou acheter des articles à la pièce chez plusieurs éditeurs". (FLO)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés