Publicité
Publicité

Une quarantaine d'ONG créent le premier mouvement européen antiraciste

Une quarantaine d'organisations européennes ont lancé vendredi à Paris le premier mouvement européen antiraciste (European Grassroots Antiracist Movment, EGAM) dans un contexte de "poussée xénophobe".

Emmenés par l'ONG française SOS Racisme, les représentants d'associations de 27 pays européens se veulent une force de proposition aux autorités nationales et européennes dans la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et les discriminations. Ils prévoient une première action le 19 février 2011 avec une "nuit du testing" à travers l'Europe.

Harlem Désir (Parti socialiste français), l'ex-dirigeant de SOS Racisme, a noté la "poussée xénophobe qui se développe en ce moment dans l'Union européenne".

Mais cela "va au-delà de l'extrémisme", a-t-il alerté, évoquant les propos du social-démocrate Thilo Sarrazin, membre du directoire de la Bundesbank, la banque centrale allemande, qui a récemment évoqué l'existence d'un "gène juif".

Parallèlement, le constat d'échec d'une Allemagne multiculturelle fait par la chancelière Angela Merkel a donné selon lui "un signal aux franges anti-immigrés de l'opinion publique".

"Ce racisme décomplexé n'est pas sans lien avec une sorte d'impunité dans le comportement des élites", a jugé Harlem Désir, en évoquant en France le cas du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, condamné pour injures raciales et resté au gouvernement.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés