USA: l'assassin de John Lennon demande la liberté conditionnelle une 6e fois

L'assassin de John Lennon comparaîtra en septembre devant une commission d'application des peines pour demander la liberté conditionnelle, ont annoncé mardi les autorités pénitentiaires.

La comparution de Mark David Chapman devant une commission du pénitencier d'Attica, au nord de New York, où il purge une peine de prison à perpétuité pour l'assassinat du Beatle, avait d'abord été annoncée pour "aujourd'hui ou demain" (mardi ou mercredi) par un porte-parole de la commission.

Mais, dans la journée, les autorités ont fait savoir que "l'audience de M. Chapman a été repoussée d'un mois", car la commission "attend des informations complémentaires".

C'est la sixième fois depuis sa condamnation à la prison à la perpétuité en 1981 que Mark David Chapman, 55 ans, demande à être relâché sous le régime de la liberté conditionnelle.

Chapman a été condamné à la détention criminelle à perpétuité après avoir assassiné le 8 décembre 1980 John Lennon qui se trouvait avec son épouse Yoko Ono devant l'entrée de son immeuble de New York. Il avait plaidé coupable, déclarant avoir commis ce meurtre pour attirer l'attention sur lui.

Il a la possibilité d'être libéré pour bonne conduite après 20 ans de prison, mais cette libération lui a été déjà refusée à cinq reprises depuis 2000.

Yoko Ono s'est toujours opposée à la libération de Chapman. Selon son avocat Peter Shukat, cité dans le quotidien Daily News le mois dernier, sa position n'a pas changé. (DGO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés