Vienne: triomphe pour Georges Prêtre au concert du Nouvel An

Le premier chef français, Georges Prêtre, à diriger, à 83 ans bien sonnés, le concert classique le plus populaire et le plus médiatisé au monde, celui du Nouvel An de l'Orchestre philharmonique de Vienne, a remporté mardi un triomphe dans la magnifique ancienne salle du Musikverein, comme d'habitude archi-comble.

Visiblement très ému, Georges Prêtre a été ovationné par le public et les musiciens, debout, pendant près de trois minutes à l'issue du concert.

Pour ce concert, consacré à la valse viennoise et dont la tradition remonte à 1939, les précieux sésames des billets se sont arrachés dans le monde entier un an à l'avance.

Retransmis en direct à la télévision dans 54 pays, le concert a donné lieu à plusieurs clins d'oeil à la France et, actualité oblige, au Championnat d'Europe de football 2008 en Autriche et en Suisse, ainsi qu'aux Jeux olympiques de Pékin.

Georges Prêtre a ainsi ouvert le concert par la "Marche de Napoléon", composée par Johann Strauss fils, suivie notamment de la "Valse de Paris", de Johann Strauss père, et de "La Parisienne", de son fils. (GEORG HOCHMUTH)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés