Violences en RD Congo: 400.000 déplacés depuis mars (CICR)

Environ 400.000 personnes ont fui les affrontements armés et les violences croissantes dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis mars, a indiqué mercredi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Dans la province du Nord-Kivu, environ 300.000 civils ont quitté leurs maisons, et au Sud-Kivu voisin, ce sont 100.000 personnes qui ont fui pour échapper aux violences des combattants qui violent et pillent dans les villages, a indiqué à la presse à Genève le chef de la délégation du CICR en RDC, Max Hadorn.

Selon le dernier rapport de l'agence humanitaire, les violences s'étendent au Sud-Kivu, tandis que les "crimes contre les civils", notamment les viols, les meurtres, les pillages et les destructions d'habitations, se poursuivent dans des zones à l'est et au nord de Goma, la capitale du Nord-Kivu.

Les violences "augmentent et vont très probablement continuer à augmenter", a prévenu Max Hadorn, soulignant que les femmes et les enfants sont les plus exposés. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés