Visite du pape en GB: les trois quarts des Britanniques ne veulent pas payer

La visite du pape en Grande Bretagne à partir du 16 septembre laisse indifférents 79% des Britanniques, et les trois quarts d'entre eux estiment que le contribuable ne devrait pas la financer, selon un sondage en ligne publié vendredi soir.

Ce sondage conduit auprès de 2.005 adultes au mois d'août montre "que le public britannique a clairement un problème avec le financement de la visite papale", a reconnu Paul Wolley, director de Theos, un centre de réflexion théologique qui a commandé l'enquête.

"C'est peut-être parce que peu savent qu'en plus d'être un dirigeant religieux, le pape est aussi un chef d'Etat", analyse-t-il.

76% des personnes interrogées ne sont pas d'accord pour que le gouvernement contribue à financer la visite d'Etat de quatre jours du pape au motif qu'il s'agit d'une figure religieuse.

Le coût de la visite papale, dans un pays qui ne compte qu'environ 10% de catholiques, continue de faire polémique au Royaume-Uni. Le gouvernement prendra à sa charge "10 à 12 millions de livres" (12 à 14 millions d'euros), a précisé Chris Patten, représentant du Premier ministre David Cameron pour la visite du pape.

La part financée par l'Eglise catholique s'élèvera quant à elle à environ 9 à 10 millions de livres (11 à 12 millions d'euros).

Selon ce même sondage, 79% des Britanniques déclarent n'avoir "aucun intérêt personnel" pour la visite papale. (DEF)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés