Publicité

Visite surprise d'Hillary Clinton à Bagdad en pleine vague de violence

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, est arrivée samedi matin à Bagdad pour une visite surprise, au moment où l'Irak connaît une vague de violence sans précédent en 2009, à neuf semaines du retrait des villes des forces américaines, selon une journaliste de l'AFP.

"Nous sommes au courant des attentats suicide meurtriers qui ont eu lieu [jeudi et vendredi] et je souhaite connaître l'évaluation (du général Ray Odierno, chef de la Force multinationale) sur ce que signifient ce genre d'actes (...) et sur ce qui peut être fait pour les empêcher", a déclaré Mme Clinton avant son arrivée, à des journalistes l'accompagnant.

Au moins 140 personnes ont péri depuis jeudi dans une série d'attaques suicide commises notamment contre des pèlerins chiites iraniens, qui rappellent les heures sombres des violences interconfessionnelles en Irak. C'est aussi le mois le plus meurtrier en 2009 avec 250 morts et près de 700 blessés.

Mme Clinton, dont c'est la première visite en Irak depuis son arrivée au département d'Etat en janvier, a atterri à l'aéroport de Bagdad à 8H30 (5H30 GMT), à neuf semaines du retrait prévu des villes irakiennes des forces américaines, qui devront toutes avoir quitté le pays d'ici fin 2011.

(LEC)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés