Waziristan: l'offensive révèle des traces d'al-Qaïda

Des passeports allemand et espagnol, des ordinateurs portables, des fusils obsolètes et de redoutables mitrailleuses anti-aériennes, une perruque... l'armée pakistanaise a mis la main sur un étonnant arsenal dans un bastion des talibans.

"Les terroristes étaient équipés du matériel le plus moderne: brouilleurs de communication, connexions internet par satellites", s'étonne un soldat, au 13e jour de l'offensive terrestre contre les talibans dans le district tribal du Waziristan du Sud.

Au milieu d'une profusion de fusils, obusiers, roquettes, figurent plusieurs documents saisis, dont les passeports de Saïd Bahaji, un Allemand recherché pour son implication dans la "cellule de Hambourg", qui a préparé les attentats du 11 septembre 2001, et de l'Espagnole Raquel Garcia Burgos, dont le mari Amer Azizi est accusé d'avoir participé aux attentats du 11 mars 2004 à Madrid.

Ces documents tombent à point pour l'armée pakistanaise, qui assure que les combattants étrangers sont très présents aux côtés des talibans.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés