WikiLeaks: le site continuera ses publications malgré l'arrestation de son patron

WikiLeaks va continuer à publier des télégrammes diplomatiques américains, malgré l'arrestation dans la matinée de son fondateur Julian Assange, a assuré mardi à l'AFP un journaliste travaillant pour le site.

"Concernant tout ce qui se passe actuellement, tout est prévu, tout ça va continuer comme jamais. C'est tout ce que je peux vous dire", a déclaré James Ball, joint par téléphone à Londres.

Un message posté peu après sur le compte Twitter de WikiLeaks affirme également: "les actions menées contre notre rédacteur en chef Julian Assange n'affecteront pas notre travail: nous publierons cette nuit d'autres télégrammes comme d'habitude".

Julian Assange, un Australien de 39 ans, s'est livré mardi matin à la police britannique et a été aussitôt arrêté en vertu d'un mandat européen délivré par la Suède qui réclame son extradition dans une affaire de viol.

WikiLeaks distille depuis le 28 novembre des milliers de télégrammes confidentiels américains qui mettent en émoi la diplomatie mondiale.

Outre le mandat d'arrêt contre son fondateur, WikiLeaks se débat aussi depuis plusieurs jours contre une offensive tous azimuts allant des cyber-attaques en passant par des interdictions de domaines et interdits bancaires.

Evoquant ces menaces, Julian Assange avait assuré vendredi que "les archives des télégrammes, ainsi que des documents américains importants et ceux d'autres pays, ont été répartis (...), sous leur forme cryptée, entre plus de 100.000 personnes".

"Si quelque chose nous arrive, les documents clés seront publiés". avait-il prévenu lors d'échanges par écrit avec des utilisateurs du site internet du quotidien britannique The Guardian. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés