Publicité

Yémen-sud: 14 tués, dont 11 militaires, dans des affrontements

Onze militaires et trois civils ont été tués vendredi soir lors de violents affrontements dans la ville de Loder, dans le sud du Yémen, entre l'armée et des inconnus, a déclaré à l'AFP un responsable local.

Parmi les victimes figurent huit soldats tués par une roquette RPG qui a touché de plein fouet le véhicule blindé à bord duquel ils se trouvaient, a précisé le directeur de la sécurité dans la région de Loder, Yahya al-Barkani.

Les affrontements opposent les militaires à des hommes armés qui pourraient relever d'Al-Qaïda, bien implantée dans la province d'Abyane où est située Loder, selon une source de sécurité, alors qu'un responsable local a affirmé qu'ils pourraient être liés au mouvement séparatiste sudiste.

Trois civils ont en outre été tués et quatre autres blessés lorsque l'armée a bombardé des habitations proches du marché de Loder, d'où provenaient des tirs visant la troupe, selon un nouveau bilan de sources médicales et de sécurité.

Le Yémen du sud, qui était un Etat indépendant avant 1990, est le foyer d'une contestation animée par le Mouvement sudiste, une coalition dont certaines composantes appellent au fédéralisme et d'autres à la sécession du Sud.

Dans le même temps, les attaques contre les forces de sécurité se sont multipliées dans le sud et l'est du Yémen, où le réseau Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) est bien implanté.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés