Publicité

Zimbabwe: accord pour amender la Constitution

Les partis politiques zimbabwéens ont trouvé un accord de principe pour amender la Constitution afin de créer un poste de Premier ministre, qui doit revenir au chef de l'opposition Morgan Tsvangirai, mais plusieurs questions restent en suspens, selon l'opposition.

"Il y a eu une entente des partis politiques sur la question de l'amendement constitutionnel numéro 19, cependant d'autres questions doivent encore être résolues", a déclaré le porte-parole du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) Nelson Chamisa.

Mi-novembre, le régime avait indiqué avoir rédigé un projet d'amendement constitutionnel pour créer le poste de Premier ministre, réservé au chef de l'opposition conformément à un accord de partage du pouvoir signé en septembre.

Selon cet accord, Robert Mugabe doit rester président et Morgan Tsvangirai devenir Premier ministre d'un gouvernement d'union, qui vise à sortir le pays de l'impasse politique née de la défaite du régime aux élections du 29 mars.

Mais les deux hommes ont depuis échoué à s'entendre sur plusieurs points, notamment l'attribution des ministères clés comme le puissant ministère de l'Intérieur. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés