Publicité

Zimbabwe: l'opposition rejette les recommandations

Le leader de l'opposition zimbabwéenne, Morgan Tsvangirai, a rejeté lundi les recommandations de l'Afrique australe réunie en sommet, qui a incité les parties à partager le ministère de l'Intérieur pour aboutir à la formation d'un gouvernement d'union.

"Nous rejetons ces recommandations", a déclaré devant la presse le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC).

"Ce n'est pas la fin du monde", a lancé M. Tsvangirai, relevant que la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) n'était pas "le seul organe responsable de la mise en oeuvre de l'accord" de gouvernement d'union signé le 15 septembre entre opposition et pouvoir à Harare.

"Il y a également l'Union africaine (UA), les Nations unies", a-t-il souligné, réitérant son "engagement" à parvenir à une entente sur le partage du pouvoir.

L'accord du 15 septembre est resté lettre morte faute d'entente sur la répartition des ministères, notamment ceux qui gèrent l'appareil de répression.

"La SADC a raté une grande opportunité de mettre fin à la crise au Zimbabwe", a-t-il poursuivi. "Il est regrettable que la pression soit exercée sur le MDC et que (la SADC) soit incapable de peser sur Mugabe, pourtant à l'origine des problèmes."

(PCO)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés