Affaire Armstrong - Bruyneel: "Cette affaire n'aurait jamais dû aller aussi loin"

Johan Bruyneel a confirmé samedi avoir demandé l'arbitrage dans le cadre de la procédure disciplinaire pour dopage ouverte contre lui par l'Agence américaine antidopage (Usada).

"Je confirme que j'ai demandé à être entendu dans une audition d'arbitrage dans laquelle je vais contester les accusations portées contre moi", déclare l'ancien coureur belge sur son site internet.

"J'espère qu'un panel d'arbitres correctement constitué et impartial confirmera que cette affaire n'aurait jamais dû aller aussi loin. Vu la nature sensible des procédures juridiques, on m'a conseillé de ne pas faire d'autres commentaires pour l'instant".

L'ancien directeur sportif de l'US Postal et Discovery Channel est notamment accusé d'avoir pris part à un système de dopage organisé au sein des équipes avec lesquelles Lance Armstrong a remporté ses sept Tours de France.

Armstrong, 40 ans, est le principal accusé d'une affaire qui a débouché cette semaine sur la suspension à vie de trois de ses anciens collaborateurs.

L'ex coureur s'est vu accorder par l'Usada un délai d'un mois pour accepter des sanctions pouvant aller jusqu'à la suspension à vie et la perte de ses titres ou recourir à l'arbitrage. Le Texan a déposé devant la justice fédérale à Austin une plainte pour obtenir le blocage de la procédure de l'Usada.

Bruyneel, un ami personnel d'Armstrong, a été le directeur sportif du Texan pendant l'essentiel de sa carrière professionnelle.

Il est actuellement directeur sportif chez RadioShack mais a décliné sa participation au Tour de France à cause de cette procédure, ouverte mi-juin.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés