Athlétisme: contre-analyse positive pour le champion olympique Rashid Ramzi

L'analyse de l'échantillon B de Rashid Ramzi, médaille d'or du 1.500 m aux jeux Olympiques de Pékin et soupçonné de dopage, a révélé des traces de substances interdites, a indiqué jeudi la Fédération d'athlétisme de Bahreïn.

"La contre-analyse sur l'échantillon B prélevé lors des jeux Olympiques de l'été dernier a révélé la présence d'une substance interdite", a indiqué la Fédération dans un communiqué.

Le 19 février, un premier échantillon de Ramzi a été contrôlé positif à l'EPO Cera. Le double champion du monde du 800 m et du 1500 m en 2005, fait partie des six sportifs contrôlés positifs à l'EPO Cera aux JO.

Selon la Fédération bahreïnie, le Comité international olympique (CIO), dans son courrier annonçant ce résultat, a confirmé le droit de l'athlète d'origine marocaine de se défendre lors d'une audition devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) le 27 juillet à Lausanne.

Ramzi, athlète d'origine marocaine devenu citoyen bahreïni en 2002, était le premier médaillé bahreïni de l'histoire des Jeux en athlétisme.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés