Charleroi obtient gain de cause contre l'Union belge

La juge des référés du tribunal de première instance de Bruxelles a donné raison au Sporting de Charleroi concernant sa plainte contre l'Union belge de football (URBSFA). Elle annule les décisions du comité exécutif plénier de l'Union Belge du 25 janvier. Les décisions prises par le comité exécutif restreint (conseil d'administration) du 21 janvier sont donc valables.

Charleroi avait décidé la semaine dernière d'attaquer l'Union belge en justice suite à la décision prise le lundi 25 janvier par le comité exécutif plénier de la fédération d'annuler les décisions prises quatre jours plus tôt par le conseil d'administration (comité exécutif restreint de 7 personnes dont le président François De Keersmaecker).

Celles-ci avaient été prises dans le cadre de négociations avec Charleroi, afin de permettre au quart de finale de la Coupe Anderlecht/Cercle Bruges de se dérouler en 2 manches conformément au règlement.

Charleroi avait obtenu notamment que Mogi Bayat puisse se réaffilier à l'Union Belge sans payer les amendes dont il avait été frappé, mais aussi de voir Habibou, son attaquant en principe suspendu, autorisé à jouer contre le Standard ce jeudi soir et son nouveau demi-défensif brésilien Ederson (ex-Genk) qualifié pour le match contre le Cercle, qui aura lieu le 24 février. (MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés