Publicité
Publicité

Cyclisme: Mario Cipollini condamné pour fraude fiscale mais gracié

L'ancien sprinter italien Mario Cipollini, reconnu coupable de fraude fiscale en 2003 et 2004 par un tribunal de Lucques, échappe toutefois à une peine qui aurait pu s'élever jusqu'à 22 mois de prison ferme, en raison d'une mesure d'amnistie générale. Il compte néanmoins interjeter appel, afin de ne "pas payer la sanction administrative", a indiqué son avocat Giuseppe Napoleone, ex-coureur de l'équipe Saeco.