Publicité
Publicité

Dopage: Michael Rasmussen avoue et arrête

"Je me suis dopé pendant douze ans (de 1998 à 2010, ndlr)", a avoué le coureur cycliste danois Michael Rasmussen, exclu du cour de France 2007 par sa propre équipe (Rabobank), jeudi à Herning lors d'une conférence de presse télévisée. "J'ai pris en vrac de l'EPO, de la cortisone, de l'insuline, des hormones de croissance et j'ai fait des transfusions de sang..."

L'ex-coureur de Rabobank avait auparavant déjà fait ces révélations aux autorités antidopage. "Je leur ai tout déballé", a-t-il dit. "Et je suis maintenant soulagé de ne plus avoir ce fardeau à supporter. J'arrête d'ailleurs aujourd'hui ma carrière. Je vais maintenant me mettre à la disposition des organismes antidopage afin de les aider à combattre ce fléau. Je vais coopérer avec eux", a poursuivi Michael Rasmussen, 38 ans, qui était encore sous contrat avec la (petite) équipe Christina Watches.

"Je suis heureux de ne plus désormais avoir à mentir à chacun d'entre vous à chaque fois que vous m'interrogez sur mon passé. Je veux également remercier tous mes fans...", a-t-il conclu.

Rabobank n'avait pu faire autrement que d'exclure Michael Rasmussen du Tour 2007 dont il était maillot jaune, mais en même temps empêtré dans ses mensonges concernant ses sites d'entraînement. Il réclamait et réclame toujours 5,7 millions d'euros de dédommagement à la banque néerlandaise pour ce renvoi abusif selon lui. "La direction de l'équipe était parfaitement au courant du dopage", affirme-t-il. (Thorkild Amdi)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés