Publicité

Foot: Le Royal Excelsior de Mouscron poursuit sa route en D1

Au bord du gouffre financier avec un passif de 9,2 millions d'euros, le club de football le REM de Mouscron se sauve de façon inespérée. Avec le concours d'investisseurs basés à l'étranger, l'ancien président Philippe Dufermont va injecter 4 millions d'euros dans le club, ce qui lui permettra d'obtenir sa licence pour la prochaine saison. En septembre, un second apport de 2 millions d'euros devrait permettre de stabiliser les finances de l'Excel et de lui assurer un avenir serein.

Avant d'utiliser les deniers des partenaires qu'il a débusqués, Philippe Dufermont va octroyer au club un crédit-pont qui lui permettra d'obtenir sa licence. "L'objectif était de solutionner le problème pour le 31 mars, le 20 avril au plus tard. Financièrement, il manquait 1,7 million d'euros au club pour obtenir cette licence. Via mes sociétés, j'anticiperai. L'argent sera versé ce vendredi après-midi ", a d'abord expliqué M. Dufermont sans vouloir préciser le montant qu'il injecterait. "Cette somme, je dois ensuite la récupérer pour la réinjecter dans mes sociétés", a-t-il précisé.

Pour le reste, après 15 jours de tractations, Philippe Dufermont a trouvé un accord avec un partenaire qui injectera 4 millions d'euros. "La discrétion reste de mise. C'est du belgo-belge. Il s'agit d'un partenaire belge expatrié en Espagne. C'est un financier étranger au milieu du football, qui a les moyens d'aider le club".

Si la saison semble bien sauvée, quid de l'avenir du club? "Un autre membre du même groupe financier injectera en septembre prochain un montant supplémentaire de 2 millions d'euros. C'est donc la sérénité pour l'avenir". (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés