Reprise du Standard - La Famille des Rouches a décidé de maintenir la pression

La Famille des Rouches, qui représente l'association des clubs de supporters du Standard, annonce dimanche par voie de communiqué qu'après une trêve de 17 jours vis-à-vis de la direction, elle va "maintenir la pression sur Roland Duchatelet et recommande une extrême vigilance tout en continuant à agir en fonction de la situation".

Réuni samedi, le conseil d'administration de la Famille des Rouches a analysé la procédure de mise en vente du club. Il considère que des points "suscitent interrogations et vigilance".

Parmi ceux-ci, il pointe tout d'abord la méthode et le calendrier proposé "de nature à compromettre l'intérêt de repreneurs qui préparaient une offre de reprise. Le calendrier envisagé maintiendra la direction actuelle pendant quasiment toute la saison à venir. La sincérité des propos de M. Duchâtelet quant à sa décision de céder le club est donc une nouvelle fois pour le moins douteuse", relève la Famille des Rouches.

Elle souligne aussi l'incertitude autour de "ce qui est à revendre et qui ne sera déterminé que courant septembre/octobre". Dans la lignée, la Famille des Rouches craint "la possible vente par appartements du club".

La Famille des Rouches stigmatise aussi l'actuelle situation qui a pour conséquence des revalorisations de contrats très importantes qui "vont conduire à coup sûr le Standard de Liège vers de graves difficultés financières. Le conseil de la FDR attire l'attention des supporters du Standard sur la nécessité de ne pas se voiler la face mais d'avoir une vision à moyen terme sur l'avenir de leur club".

"Le Standard de Liège n'est pas immunisé contre les dangers qui ont fait disparaître ou sombrer d'autres clubs liégeois ou des environs de Liège, et l'attitude et l'expérience de M. Duchâtelet incite à maintenir la pression", conclut le communiqué. (Belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés