Taekwondo - 10 francophones refusés au Championnat de Belgique malgré un jugement

Dix sportifs francophones, qui avaient été autorisés par la justice à participer aux championnats de Belgique de Taekwondo en catégorie combats, samedi à Ham (Limbourg), ont malgré tout été empêchés de défendre leur chance par les organisateurs.

"Nos athlètes, qui ont présenté leur carte de licence, n'ont été en mesure de donner le numéro de police d'assurance qui les couvrait et ont de ce fait été refusés malgré la décision en justice de tribunal d'Hasselt qui leur donnait raison", a expliqué Luc Sougné, président de l'Association Belge Francophone de Taekwondo (ABFT), dont font partie les dix athlètes en question, huit d'entre eux étant tenants du titre dans leur catégorie.

L'ABFT est l'une des deux ailes francophones, reconnue notamment par l'ADEPS, mais qui a été exclue début 2009 par l'Union Nationale Belge de Taekwondo (UNBTU), la coupole nationale, en raison d'importantes dissensions internes. Plusieurs actions en justice sont engagées entre l'ABFT, l'UNBTU et la Fédération flamande de Taekwondo (VTB). Ces deux dernières sont présidées par Steve Grommen, injoignable samedi soir pour exprimer sa version.

"La police a constaté les faits, mais nos représentants n'ont pu s'exprimer valablement, ne maniant pas suffisamment la langue flamande", a encore ajouté Pascal Wautier, responsable à l'ABFT.

. (TED)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés