United gagne in extremis le derby de Manhester grâce à Van Persie, 150 buts pour Rooney

Un coup franc légèrement dévié de Robin Van Persie dans le temps additionnel a donné la victoire in extremis à Manchester United sur le terrain de Manchester City, 2-3 (mi-temps: 0-2), dimanche dans le choc de la 16-ème journée du Championnat d'Angleterre.

Wayne Rooney a donné deux buts d'avance à MU en première mi-temps en se trouvant à la conclusion de deux contres (16, 29). City, dominateur en seconde période, est revenu à la marque par Yaya Touré (60) puis par Pablo Zabaleta à quatre minutes du terme.

Grâce à cette victoire, United creuse l'écart en tête du classement avec six points d'avance sur City et dix sur Chelsea. Il prend sa revanche sur les deux succès des "Citizens" la saison dernière (6-1, 1-0).

City a subi sa première défaite de la saison en Championnat et son deuxième grave échec en quelques semaines après l'élimination de la Ligue des Champions.

Il a perdu son capitaine Vincent Kompany, contraint de céder la place à Kolo Touré dès la 21-ème minute.

A noter que le défenseur de Manchester United Rio Ferdinand a lui été blessé au visage par un objet non identifié.

Rooney a marqué son 10-ème but dans le derby, soit un de plus que Sir Bobby Charlton, le 150-ème en Premier League. Il est le sixième joueur à réussir cet exploit depuis la création de la Premier League en 1992. Il est devancé par Alan Shearer (260), Andy Cole (187), Thierry Henry (176), Robbie Fowler (163) et Frank Lampard (154)

(ANDREW YATES)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés