Caché, France, Paris

Des assiettes superbes, simples et délicates, où l’on sent un souci locavore teinté d’influences espagnoles, japonaises et mexicaines dans le traitement et les accompagnements.

Dans l’assiette Une cuisine de la mer. Des assiettes superbes, simples et délicates, où l’on sent un souci locavore teinté d’influences espagnoles, japonaises et mexicaines dans le traitement et les accompagnements.

En cuisine Sylvain Roucayrol. Une promesse. On sent que le chef aime s’engager vers des horizons inattendus. Il a grandi à deux pas des Pyrénées, une région à cheval entre une gastronomie française classique et celle de la Catalogne, plus audacieuse.

Publicité

L’expérience Cadre intimiste au fond d’un cour, à côté du cimetière du Père Lachaise. Le restaurant a joué sur la discrétion dès son ouverture mais le buzz a joué et il a aujourd’hui 40.000 abonnés sur Instagram.

A conseiller On a parlé d’accents du sud. Goutez le gambero rosso snacké au barbecue. Un héritage espagnol. En bouche, c’est une claque d’iode qui envahit le palais. Réservation obligatoire. Le bon plan B: l’Amagat, sa seconde enseigne, aux accents espagnols plus marqués, est à deux pas.

L’addition Le repas revient à 60 euros, avec les vins.

Publicité

13 villa Riberolle, 75020 Paris. Tél. +33 (0)6 09 31 61 62 www.cache-paris.com

Publicité
Service Sponsorisée

Lire Plus