sabato

6 escapades écolo chic: de Barcelone à Bali

Isla Palenque Cayuga resort, Panama ©Coffee Abroad 2018

Aujourd'hui, dans le secteur hôtelier, le luxe doit rimer avec 'plastic free'. Voici les adresses qui ont fait la révolution du sans plastique, pour un séjour sans culpabiliser.

Voilà, enfin arrivé à l'hôtel! On se lave vite les mains avec un savon emballé dans du plastique. Une petite soif? On attrape une bouteille d'eau, en plastique, du minibar. Une nuit à l'hôtel est par définition synonyme de consommation de plastique. Or, aujourd'hui, ça ne passe plus: 2018 est l'année d'un réveil collectif. Nos océans se transforment en soupe de plastique et le nettoyage volontaire des plages demeure insuffisant. Si les sacs en plastique sont déjà bannis, les pouvoirs publics sont également de plus en plus nombreux à interdire l'utilisation de pailles, à l'instar de certaines entreprises comme Starbucks qui prévoient notamment des alternatives.

Edition Hotels, Londres, Royaume-Uni ©rv

Le réveil du secteur hôtelier est certes un peu plus lent, mais grâce à la chaîne hôtelière de luxe trendy Edition Hotels (une collaboration entre le créateur de concepts Ian Schrager et la célèbre chaîne hôtelière Marriott), une révolution s'y est enfin mise en marche. On peut l'attribuer à Ben Pundole, rédacteur en chef vegan du magazine de voyage en ligne AHotelLife et gérant d'hôtel. "Je travaille dans le secteur depuis 25 ans déjà et j'ai pu voir la quantité de déchets générés par les hôtels. C'est pourquoi j'ai décidé de tout mettre en oeuvre pour que le secteur hôtelier devienne 'plastic free', sans plastique donc, mais cette attitude est aussi due à la curiosité: je voulais voir si je pouvais susciter ce changement."
Ainsi, celui qui est vice-président 'brand experience' chez Edition Hotels depuis 2012, a lancé la campagne 'Stay Plastic Free'. Concrètement, il veut rendre tous les Edition Hotels 'plastic free' d'ici la fin de l'année prochaine et encourager d'autres chaînes hôtelières à faire de même. "Nous créons une sorte de centre de documentation dans lequel d'autres pourront reprendre nos solutions économiques et sans plastique."

Edition Hotels a fait place nette dans les minibars et les salles de bain (bonjour les brosses à dents en bambou!). Les couvercles des gobelets à café et autres contenants alimentaires ont été remplacés par des alternatives recyclables. Et à l'avenir, Edition Hotels a l'ambition de remplacer les cartes-clés en plastique par une solution "key-less".

Depuis, d'autres chaînes ont sauté le pas. Marriott, copropriétaire du groupe Edition et une des plus grandes chaînes hôtelières au monde, qui compte les W Hotels, St. Régis et Ritz-Carlton dans son portefeuille, a annoncé en juillet l'interdiction des touillettes et des pailles en plastique. Ce geste simple lui permettra de faire l'économie d'un milliard de pailles et 250 millions de touillettes chaque année.

Ben Pundole est optimiste et espère que son initiative séduira également des chaînes telles que Design Hotels et Soho House, dont la réaction se fait un peu attendre. Cela n'empêche pas d'autres progressistes à être de plus en plus nombreux à zapper le plastique. Sabato a sélectionné six adresses sans plastique où l'on pourra faire une escapade d'automne sans culpabiliser.

1. La jungle enchantée: Bali, Indonésie

Alila Ubud resort, Bali, Indonésie ©rv

La plus belle piscine: Le monde entier a découvert Ubud, capitale artistique de Bali, et cela se sent dans cette charmante ville au centre de l'île. À un petit 15 minutes en voiture de la foule, les clients du resort Alila Ubud trouveront, à flanc de colline, calme et tranquillité dans la jungle balinaise. Sur 5,3 hectares, le resort propose une cinquantaine de chambres et 17 villas. La piscine à débordement est une des plus belles du monde selon le magazine Travel+Leisure.

Traitement de l'eau: Étonnant cadeau de bienvenue pour chaque client: une paille en bambou. Cette année, l'hôtel a également aménagé sa propre station de traitement de l'eau où il filtre l'eau qu'il embouteille dans des flacons réutilisables. Cela permet ainsi d'éviter le plastique, mais aussi de limiter les émissions de carbone générées par le transport des bouteilles en plastique sur l'île.

À partir de 195,50 euros la nuit. www.alilahotels.com

2. L'île déserte Isla Palenque, Panama

Isla Palenque Cayuga resort, Panama ©Coffee Abroad 2018

Fourmiliers: Si le Panama est plus connu pour être un paradis fiscal, ce pays d'Amérique centrale est surtout un paradis tout court. Le resort Isla Palenque Cayuga a ouvert ses portes l'été dernier sur une des îles du golfe de Chiriquí. Elle ressemble à une île privée: outre l'hôtel avec huit bungalows et une villa de six chambres, on y trouve également sept plages privées. Quant aux 81 hectares restants, on les partage avec les oiseaux, les fourmiliers, les singes et tous les animaux de la forêt tropicale. Le choix en matière de table est limité au restaurant de l'hôtel, mais le menu est varié grâce à la créativité du chef et aux produits bio locaux.

Meubles sans abattage d'arbres: Cayuga était déjà écologique et sans plastique avant même que cela ne devienne tendance. En effet, presque tous les meubles du resort sont faits en bois des arbres de l'île qui n'ont pas été abattus. À noter, les clients qui y séjournent sont invités à prendre leur propre bouteille d'eau réutilisable.

À partir de 659,57 euros la nuit. www.islapalenque.com

3. L'aristocratie trendy: Londres, Royaume-Uni

Edition Hotels, Londres, Royaume-Uni ©Nikolas Koenig

Imposant: Ian Schrager (le Steve Jobs de l'industrie hôtelière) décrit les Edition Hotels comme "the next generation business and lifestyle hotel concept", soit des hôtels de luxe pour les hipsters. The London Edition se situe dans le centre, entre les quartiers de Soho et Fitzrovia. Schrager n'a pas touché au caractère XIXème siècle de l'imposant bâtiment et a opté pour un look & feel aristocratique, avec d'élégants plafonds en stuc, beaucoup de marbre, du cuir couleur taupe et un bar à cocktails en chêne foncé.

Sous-verres en déchets: Dans le minibar des chambres, on cherchera en vain des boissons dans des bouteilles en plastique. Après leur séance dans la salle de fitness, les amateurs de sport pourront se désaltérer avec une boisson en canette réutilisable. Dans l'établissement londonien, les clients se voient servir leur cocktail sur de nouveaux sous-verres fabriqués à partir de déchets en plastique, ramassés dans les océans.

À partir de 404 euros la nuit. www.editionhotels.com

4. La nature vierge: Havelock, îles Andaman, Inde

Taj Exotica Resort and Spa, Havelock, îles Andaman, Inde ©rv

Isolé: Le séjour se mérite -22 heures de vol, 2 heures 30 de bateau et 30 minutes de route- mais le tout nouveau resort cinq étoiles Taj Exotica est juste sublime. Il s'agit là de la toute première station balnéaire de luxe des îles Andaman, un archipel de la baie du Bengale, célèbre pour ses plages de sable blanc bordées de palmiers photogéniques. Le design des cinquante villas sur pilotis s'inspire des huttes traditionnelles du peuple indigène, les Jarawa.

Fabrique de bouteilles: Récifs coralliens, mangroves et forêt tropicale toute proche: la biodiversité de la nature est pour le Taj Exotica Resort and Spa un rappel constant de la nécessité de préserver son environnement naturel. Pour ce faire, le resort a construit sa propre installation de biogaz, une manufacture où l'eau est embouteillée ainsi qu'un réservoir pour recueillir l'eau de pluie. Les pailles en plastique ont été remplacées par des pailles biodégradables et les produits de salle de bain ne sont pas emballés dans du plastique.

À partir de 459 euros la nuit. www.taj.tajhotels.com

5. La buena vista: Barcelone, Espagne

Iberostar Paseo de Gracia, Barcelone, Espagne ©NANDOESTEVA

Historique: L'Iberostar Paseo de Gracia est situé en plein centre de Barcelone, dans la prestigieuse rue Paseo de Gracia, à deux pas de la place de Catalogne, dans un bâtiment historique de 1942. Sa façade néo-classique avec une touche de néo-baroque abrite notamment 119 chambres. La terrasse sur le toit avec piscine offre une vue fantastique sur la ville, y compris les flèches de la célèbre Sagrada Família -et les échafaudages qui l'entourent.

Approche espagnole: L'Iberostar a interdit l'utilisation des pailles en plastique dès 2017, mais, depuis, l'hôtel ne s'arrête pas en si bon chemin: d'ici fin 2019, toutes les chambres des 110 hôtels de la chaîne devront être plastic free. La chaîne a déjà introduit les nouvelles mesures dans ses hôtels en Espagne en remplaçant les bouteilles en plastique par du verre et en optant pour des sacs poubelle végétaux. L'objectif d'Iberostar est de faire baisser de 200 tonnes sa consommation de plastique d'ici fin 2018.  

À partir de 154 euros la nuit. www.iberostar.com

6. La sublime skyline: Bangkok, Thaïlande

Akyra TAS Sukhumvit, Bangkok, Thaïlande ©rv

Piscine sur le toit: En mai dernier, la chaîne d'hôtels de luxe Akaryn a ouvert à Bangkok, capitale de la Thaïlande, son tout premier hôtel cinq étoiles zéro plastique jetable ce qui fait de lui, selon la chaîne, le tout premier hôtel de ce type jamais construit en Asie. Au milieu des gratte-ciels et des boutiques chic du quartier de Sukhumvit, les clients des 50 chambres profitent du coucher du soleil au bar de la piscine sur le toit.

Porcelaine: D'ici fin 2020, Akaryn prévoit d'être 100% plastic free. L'Akyra TAS Sukhumvit interdit déjà tout plastique jetable dans les chambres, le bar et les restaurants. L'hôtel utilise des sacs en plastique biodégradables ainsi que des flacons en porcelaine fabriqués localement pour le shampooing, le gel douche, le conditionneur et la lotion corps. La brosse à dents et le peigne sont en bambou, présentés dans des boîtes en papier recyclé. Les clients, qui reçoivent une bouteille en inox et un shopping bag réutilisable, sont encouragés à refuser les sacs en plastique au cours de leur séjour de "retail therapy" à Bangkok.

À partir de 99 euros la nuit. www.theakyra.com

Lire également

Publicité
Publicité