sabato

7 expos à ne pas manquer cet été

Photo prise par Bjorn Tagemose à voir dans l'exposition "Iconobelge II" à la Bourse du commerce d'Anvers. ©bjorn tagemose

La fermeture des musées pendant le confinement a un bon côté: cet été, tout est mis en œuvre pour rattraper le temps perdu. Sélection des meilleures expos.

Sterling Ruby

Fin juin, la galerie bruxelloise Xavier Hufkens a ouvert un troisième espace d'exposition, signé de l'architecte belge Bernard Dubois. L'honneur d'être le premier à y présenter son travail a échu à Sterling Ruby, un artiste éclectique qui collabore régulièrement avec le monde de la mode. Cette fois, ce n'est pas le textile mais la fenêtre (du confiné) qui est le fil conducteur de ses peintures sculpturales.

"Sterling Ruby. A relief lashed + a still pose", jusqu'au 1/08, galerie Xavier Hufkens, Bruxelles.

Le nouvel espace d'exposition de Xavier Hufkens. ©Allard Bovenberg

Victor Horta

Cet été, Horta sera présenté sous deux angles différents: l'architecte et le dessinateur. Depuis le 2 juillet, l'atelier du maître de l'Art nouveau est ouvert au grand public dans sa maison de Saint-Gilles, en même temps que la nouvelle exposition "Secrets d'ateliers, l'ornement Art nouveau".

Une œuvre moins connue de l'architecte se trouve à Renaix. Il s'agit de la Villa Carpentier qu'il a conçue pour un de ses clients, entrepreneur dans le textile. Cette demeure est l'un des trois lieux de l'exposition en plein air "Toutes les lignes droites sont courbes", qui présente, entre autres, des travaux de Jan Vercruysse.

"Secrets d'ateliers, l'ornement Art nouveau", jusqu'au 27/09 au Musée Horta  Hortamuseum.

"Toutes les lignes droites sont courbes", jusqu'au 27/09 à la Villa Carpentier.

Villa Carpentier ©Eddy Coppens

Muller Van Severen

La Villa Cavrois, dans les environs de Roubaix (nord de la France), n'est pas seulement le manifeste de l'architecte Robert Mallet-Stevens; elle incarne le modernisme. Depuis 2001, l'État français a consacré 23 millions d'euros à sa rénovation, un montant qui continue à augmenter car, aujourd'hui encore, du mobilier d'époque est racheté pour la meubler. Ce dernier sera en bonne compagnie cet été, avec les créations du duo de designers belges Muller Van Severen dont le "Sofa Cavrois", spécialement créé pour la villa. Prolongée jusqu'au 1er novembre pour cause de coronavirus, cette expo vaut le (petit) déplacement.

"Design!" Jusqu'au 1er novembre, Villa Cavrois, Roubaix. À lire: l'entretien accordé par Muller-Van Severen.

Muller Van Severen à la Villa Cavrois

Thomas Lerooy

Depuis début juillet, il y a 49 têtes de bronze sur la digue de Duinbergen qui ont toutes le regard fixé sur l’horizon. Soigneusement empilées, elles forment une tour de plus de 20 mètres de haut. Une œuvre signée Thomas Lerooy et qui interpelle. L’empilement renvoie, en effet, à la société actuelle, dont les différents éléments ont plus de valeur ensemble que pris séparément.

C’est la première sculpture de l’artiste à être exposée dans l’espace public. Elle s'y trouve entourée d’œuvres de Wim Delvoye, Antony Gormley, Joep Van Lieshout, Franz West, Ossip Zadkine et Kris Martin.

Zeedijk-Duinbergen 300 (au niveau de l’Anemos Beachclub), Knokke.

Tim Walker

En 25 ans de carrière, le photographe de mode britannique Tim Walker s'est illustré sur les couvertures de nombreux grands magazines, de Vogue à i-D. Il a aussi signé les portraits iconiques d'Alexander McQueen et de Grace Jones. Un parcours qui, après avoir été présenté au Victoria and Albert Museum de Londres, part en tournée mondiale.

Première étape: le site C-Mine dans le Limburg, où l'on pourra découvrir 150 nouveaux travaux de Tim Walker, dont les portraits de Tilda Swinton et Margaret Atwood, ainsi que des photos plus anciennes.

"Wonderful Things", du 22 août 2020 au 3 janvier 2021, C-Mine, Genk.

Tim Walker à C-Mine (Genk) ©Victoria and Albert Museum, London

Bourse du commerce d'Anvers

Après vingt ans de travaux, la Bourse du commerce d'Anvers a enfin rouvert ses portes. Loin de la visite audio classique, on y trouve des foodtrucks dans la cour intérieure, une scène ouverte aux projets et un piano à queue pour les musiciens de passage.

La semaine dernière, l'exposition de photos Iconobelge II y a ouvert au premier étage. Elle illustre le pouvoir que peuvent avoir les photos de mode et qui n'a rien à voir avec ce qui circule sur Instagram. À l'affiche: Marc Lagrange, Carl De Keyser, Bjorn Tagemose et Lara Gasparotto, une abonnée des backstages de défilés.

"Iconobelge II", jusqu'au 27/09, Bourse du commerce d'Anvers.

Bourse du commerce d'Anvers ©Tim Fisher

Stephan Vanfleteren

Ceux que le lockdown a empêché de voir l'exposition de Stephan Vanfleteren, au Musée de la photo d'Anvers, ont tout l'été pour se rattraper. Le photographe de presse belge, maître du portrait en noir et blanc, a mis à profit le confinement pour se promener sur la plage déserte. Ce rituel vespéral a donné une série d'images abstraites de la mer et des polders, aujourd'hui présentées dans une annexe à l'expo "PRESENT".

"PRESENT", jusqu'au 13/09, FOMU, Anvers.

Corona Walks, Stephan Vanfleteren

Lire également

Publicité
Publicité