David Chicard | "En architecture, la médiocrité est devenue la norme"

David Chicard, CEO de Collectible.House, nous parle de ce qui le fait se lever de son fauteuil "Utrecht": l’architecture révolutionnaire, la mécanique automobile et la plongée méditative. 

Quel est le fauteuil de votre vie?

"Le premier fauteuil marquant que j’ai acquis est signé de l’architecte et designer Gerrit Rietveld (1888-1964). L’‘Utrecht’, conçu il y a près de 100 ans, est le symbole d’une période de révolution et d’expérimentation. J’ai toujours voulu être architecte. Je rêvais de maisons de Rietveld, de villes tracées par Le Corbusier, d’habitations de Charlotte Perriand ou de structures modulaires de Jean Prouvé. Ces pionniers ont repensé l’architecture et le design de mobilier avec l’ambition de rendre le logement abordable au plus grand nombre. Dès que j’ai pu me l’offrir, j’ai acheté ce fauteuil de Rietveld. De retour chez moi, je l’ai d’abord contemplé en silence pendant une heure."

Publicité

"Depuis lors, il m’accompagne au quotidien, tant à Bruxelles qu’à Sancerre, en France. C’est dans ce fauteuil que je donne le biberon à ma fille, que mon chien se prélasse au soleil, que mes amis s’asseyent pour prendre l’apéritif. Je suis impatient de lui donner une place de choix dans notre nouvelle maison, conçue par Bruno Erpicum. J’en ferai aussi installer au Château de Sancerre que nous sommes en train de rénover pour le transformer en hôtel cinq étoiles/maison de vacances de 16 chambres. Le vin de Sancerre jouit d’une renommée mondiale, mais bizarrement, pratiquement personne ne connaît la région."

Publicité
Découvrez l'ultime œuvre de l'architecte Constantin Brodzki à Bruxelles
"L’urbanisme ne pourrait-il pas se concevoir dans une perspective plus visionnaire et plus captivante?"
David Chicard
CEO de Collectible.House

Qu’est-ce qui vous fait tomber de votre chaise?

"L’architecture des grandes villes européennes, dont Bruxelles, qui s’est uniformisée. La médiocrité est devenue la norme. Les erreurs du passé devraient nous inciter à être ambitieux, à nous surpasser, à nous réinventer. Au lieu de cela, nous construisons des bâtiments aux façades grises, avec des hauteurs sous plafond de 2,30 mètres, manquant de lumière et d’espace. L’urbanisme ne pourrait-il pas se concevoir dans une perspective plus visionnaire et plus captivante?"

Publicité
Publicité
David Chicard: "L’urbanisme ne pourrait-il pas se concevoir dans une perspective plus visionnaire et plus captivante?"
©Alexander D'Hiet
"J’ai quitté l’école à 15 ans pour devenir mécanicien automobile, ce qui m'a permis de parcourir le monde avec l’équipe Dodge. Les 24 heures du Mans étaient l'apothéose de la saison."
David Chicard
CEO de Collectible.House

Qui aurait sa place au dîner de vos rêves?

"Difficile de choisir parmi les nombreux créateurs brillants que j’aimerais inviter. Comme je voudrais une table baignée de formes, de couleurs et de volumes, j’inviterais des icônes comme Gerrit Rietveld et Charlotte Perriand, mais aussi le pionnier de l’art optique, Victor Vasarely, que nous exposons actuellement dans le domaine de Sancerre. David Bowie et Jean-Michel Jarre seraient également les bienvenus, car leur musique est imprégnée du même esprit d’expérimentation et d’innovation. Bowie avait d’ailleurs choisi une image de Vasarely pour figurer sur la pochette d’un de ses albums (Space Oddity, 1969, ndlr). Ces deux artistes ont aussi en commun de vouloir rendre leur art accessible au plus grand nombre."

Découvrez une maison de vacances écologique sur l'île de Gotland

Restez-vous facilement assis?

"Il m’est impossible de rester assis plus de 10 minutes. Je suis de nature impatiente et entreprenante. Heureusement, ma fille et mon épouse savent comment m’apaiser. J’aime aussi faire de longues randonnées pendant plusieurs jours, de préférence seul. L’année dernière, j’ai suivi le GR20 en Corse. Le premier jour, l’esprit est occupé par toutes les préoccupations habituelles; le deuxième, les pensées commencent à s’éclaircir; le troisième, l’esprit est complètement libre. J’aime aussi faire de la plongée: cela me procure une détente méditative que je recommande."

Qu’est-ce qui vous fait vous lever de votre chaise?

"Les projets! Quand j’étais jeune, de 16 à 23 ans, j’étais fou de mécanique automobile. J’ai arrêté l’école à 15 ans pour faire ce métier, ce qui m’a permis de parcourir le monde avec l’équipe Dodge. Les 24 heures du Mans étaient l’apothéose de la saison: une équipe de 200 personnes et trois voitures s’y préparaient pendant sept mois. Ce n’était pas tant la mécanique qui me fascinait, mais plutôt le spectacle qui allait de pair. C’est la même chose pour le vin: j’ai étudié l’œnologie en Argentine, mais je suis plus intéressé par les viticulteurs et leurs vignobles que par la vinification proprement dite. Ma passion pour l’automobile n’a pas totalement disparu. J’ai une Porsche Carrera de 1984 dans mon garage, mais je ne trouve pas le temps de la conduire."

David Chicard: "Le premier fauteuil marquant que j’ai acquis est signé de l’architecte et designer Gerrit Rietveld (1888-1964). L’‘Utrecht’, conçu il y a près de 100 ans, est le symbole d’une période de révolution et d’expérimentation.
©Alexander D'Hiet

Biographie d’un fauteuil

Le fauteuil "Utrecht"

◆ Gerrit Rietveld a créé le fauteuil "Utrecht" en 1935, pour le grand magasin Metz & Co. à Amsterdam. Avec ses surpiqûres contrastées et son pied arrière manquant, c’est un numéro d’équilibriste graphique.

◆ Rietveld a donné à ce fauteuil le nom de sa ville natale, Utrecht. C’est là que se trouve la célèbre Schröderhuis.

◆ Cassina a acheté les droits et le réédite depuis 1988.

Publicité

| Exposition Victor Vasarely au château de Sancerre. |
| Jusqu’au 22 septembre, ouvert du mercredi au dimanche. |
| www.chateausancerre.fr |

Publicité