Texere Biotech dévoile une ligne de production de greffons osseux

L'entreprise Texere Biotech à Frasnes-lez-Gosselies a inauguré, ce mercredi, la première ligne complètement robotisée et la plus avancée au monde pour la production de greffons osseux.

Pour les tissus osseux, lorsqu'une autogreffe n'est pas possible, le chirurgien réalise l'intervention avec un greffon provenant d'une banque de tissus. Pour alimenter ces banques d'os, le docteur Denis Dufrane a créé fin 2016 avec deux autres associés Texere Biotech, une start-up qui automatise l'ensemble de la procédure de traitement du tissu osseux, grâce notamment à l'intelligence artificielle pour la reconnaissance visuelle.

Ce genre de lignes comporte une série d'avantages et permet d'extraire davantage de tissus osseux de meilleure qualité, de les traiter plus rapidement et de les produire pour un coût moindre selon Denis Dufrane, qui avait participé à la fondation de Novadip, une biotech spécialisée dans la médecine régénérative.

Texere Biotech traitera des têtes fémorales issues de résidus opératoires. Elle ne produira pas des greffons à son nom. Elle agira en tant que sous-traitant pour des banques de tissus qui collectent elles-mêmes les résidus et les délivrent. À terme, la ligne est capable de produire 30.000 greffons osseux chaque année. Financée par ses fondateurs, l'entreprise a bénéficié du soutien financier de la Région wallonne via la DGO6 et de Sambrinvest au travers d'avances récupérables et de prêts.

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content