AIG est victime d'une "perte totale de crédibilité" estime son ancien PDG

L'américain AIG, premier assureur mondial, est victime d'une "perte totale de crédibilité" liée à de lourdes pertes et à sa communication, a estimé l'ancien PDG, Maurice "Hank" Greenberg, dans une lettre aux dirigeants d'AIG et dont le Wall Street Journal a obtenu copie. M. Greenberg, qui est encore le premier actionnaire individuel de l'assureur, souligne que sur les douze derniers mois, ce sont environ 80 milliards de dollars de capitalisation boursière qui se sont envolés.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés