Le Bel20 à 4.500 points (+0,68%), UCB dévisse

(L'Echo) La Bourse de Bruxelles a une nouvelle fois profité de la très bonne tenue des valeurs bancaires qui ont encore progressé après leur bond de jeudi. Tout comme de la belle prestation de Suez (+1,99%). Ensemble, ils ont permis au Bel 20 de toucher à nouveau les 4.500 points à 4.500,75 points (+0,68%) et cela malgré la claque infligée à UCB.

A noter hors Bel20, le bond de 6,54% affiché par Recticel et cela sans raison apparente.

BOURSES EUROPEENNES

Les autres places financières européennes ont également clôturé la journée de vendredi sur une note positive. Le CAC40 a pris 0,65%, le Dax 0,62% et le Footsie 0,34%.

STATISTIQUES

Les reventes de logements aux Etats-Unis ont progressé de 3,9% en février par rapport à janvier à 6,69 millions d'unités (en rythme annuel). Les analystes tablaient sur 6,30 millions d'unités.

Le chiffre de janvier a été révisé en légère baisse à 6,44 millions d'unités pour 6,46 millions annoncé initialement.

La progression enregistrée en février est la plus forte depuis mars 2004.

VALEURS EN VUE CE VENDREDI

UCB -4,65% à 44,87 euros

- Le groupe belge dirigé par Roch Doliveux a lancé une étude clinique à court terme supplémentaire de son médicament en stade final de recherche Cimzia, "afin de confirmer l'induction d'une réponse clinique chez les patients atteints de la maladie de Crohn active modérée à sévère". Les résultats de ce test ne sont pas attendus avant "la seconde moitié de 2008".

- Fin avril, UCB soumettra sa réponse à un récent courrier de la FDA, qui s'interrogeait sur l'adéquation de la conception d'une étude concernant précisément le Cimzia. Et avant la fin de l'année, UCB déposera une demande d'autorisation sur le marché d'un produit biologique pour le Cimzia dans le traitement de polyarthrite rhumatoïde.

- En fin de matinée, les analystes qui suivent UCB estimaient que le Cimzia, le "blockbuster" potentiel que visait spécifiquement le groupe belge en 2004 lorsqu'il a racheté le Britannique Celltech, serait commercialisé dans sa première indication (traitement de la maladie de Crohn) avec un retard d'environ 2 ans. Donc, au mieux, au cours du premier semestre de 2009.

FINANCIERE DE TUBIZE -4,34% à 48,30 euros

- La holding, qui est passée de 34,03 à 36,21% dans le capital d'UCB mi-février, a dégagé un résultat net de 207,38 millions d'euros (4,65 euros par action) au cours de l'exercice 2006 (+3,5%).

- Dans le même temps, le résultat récurrent total de la société présidée par le Baron Daniel Janssens, qui est essentiellement constitué par le dividende d'UCB, est passé de 43,83 millions d'euros (0,9825 euro par action) à 46,69 millions d'euros (1,0466 euro par titre), soit une progression de 6,5%.

- La Financière de Tubize, qui réunira ses actionnaires en assemblée ordinaire le 23 avril prochain, leur proposera un dividende brut de 0,4633 euro par action, soit 0,3475 euro net (+2,21%).

SOFINA +0,74% à 85,80 euros

- Le holding a dégagé à l'issue de l'exercice 2006 un résultat net (part de groupe) de 229 millions d'euros contre 161,17 millions un an plus tôt, soit une progression de 42%. Par action, il atteint 6,34 euros contre 4,48 euros. La hausse du résultat de l'année provient pour l'essentiel de l'augmentation des dividendes venant des participations et des gains sur actifs non courants, a précisé la Sofina.

- En ce qui concerne ses nouveaux investissements cotés, la société a pris une participation de 17,5% dans Deceuninck, une autre de 5% en Kredytbank, filiale polonaise de la banque belge KBC ainsi qu'une première participation au capital d'Exmar.

-En matière de sociétés non cotées, la Sofina a finalisé un premier investissement en Bayard, société australienne active en Europe et aux Etats-Unis dans le domaine des compteurs d'électricité et de gaz, ainsi qu'une prise de participation de 20 % dans le fabricant anglais de matériel haute fidélité de luxe Bowers and Wilkins.

-Il sera proposé à l'assemblée du 3 mai 2007 de distribuer un dividende net de 1,07 euro par action, majoré par rapport au dividende unitaire net de 1 euro de l'exercice précédent.

Le holding se refuse à émettre des prévisions pour l'exercice 2007.

EURONAV -0,08% à 25,12 euros

La société spécialisée dans le transport maritime de produits pétroliers a généré en 2006 un chiffre d'affaires définitif de 688,86 millions de dollars, contre 587,51 millions un an plus tôt.

Le résultat net (part de groupe) s'élève à 218,04 millions de dollars en hausse par rapport à 2005 (209,42 millions).

Le conseil d'administration proposera lors de l'assemblée générale qui se tiendra le 24 avril prochain la distribution d'un dividende unitaire brut de 1,68 euro, en hausse de 5%.

KBCS est passé d'acheter à accumuler et a revu son objectif de cours à la hausse, de 26 à 27 euros.

INNOGENETICS +2,96% à 8,34 euros

L'entreprise gantoise de biotechnologie a levé 31,7 millions d'euros via un placement privé d'obligations convertibles (en actions ordinaires), émises à 10,27 euros pièce et assorties d'un coupon de 5%, auprès d'investisseurs institutionnels et de l'actionnaire de référence Rudi Marien. Ces obligations courent sur 5 ans.

IBA -1,83% à 22,50 euros

ING WB a réduit son avis, passant d' "acheter" à "conserver"

D'IETEREN -1,72% à 311,06 euros

KBCS est passé d'acheter à accumuler et a revu son objectif de cours de 320 à 340 euros.

Xavier Degraux

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect