Haro sur la contrefaçon en ligne

Cette année, en Belgique, 990 sites internet ont été fermés parce qu’ils proposaient des produits contrefaits ou des téléchargements illégaux, a indiqué lundi la ministre de l’Économie Nathalie Muylle (CD&V). Les plates-formes ont été interdites dans le cadre d’une opération internationale menée par Europol, le centre national américain de coordination des droits de propriété intellectuelle et 28 pays. En 2018, les activités de 1.140 sites belges ont été stoppées. L’opération internationale "In Our Sites" a mis le grappin sur 30.506 sites, qui vendaient médicaments contrefaits, électro et autres produits contrefaits ou qui distribuaient illégalement films, séries télévisées ou musique.