Fortis recule sur le trimestre. Bien plus qu'attendu

Bruxelles (L'Echo) - Les comptes 2007 étaient déjà marqués du sceau subprime. Le premier trimestre 2008 n'y échappe pas. 380 millions d'euros de dépréciations supplémentaires sur le portefeuille de crédits ont encore été actés par Fortis. Au point que les comptes du bancassureur reculent et se situent nettement en-dessous des attentes.