Fortis recule sur le trimestre. Bien plus qu'attendu

Bruxelles (L'Echo) - Les comptes 2007 étaient déjà marqués du sceau subprime. Le premier trimestre 2008 n'y échappe pas. 380 millions d'euros de dépréciations supplémentaires sur le portefeuille de crédits ont encore été actés par Fortis. Au point que les comptes du bancassureur reculent et se situent nettement en-dessous des attentes.

Le bénéfice net, hors cession, de Fortis s'établit à 808 millions d'euros, alors que le marché tablait sur 1,027 milliard en moyenne et qu'à même époque de 2007, ce résultat atteignait encore 1,167 milliard.

Recul et déception tant en banque qu'en assurance.

Fortis Banque fait face à un recul de 20% de son bénéfice net qui atteint 721 millions d'euros, contre 729 attendus par le marché. En cause: 231 millions d'euros de dépréciations.

Progression par contre du côté des revenus qui ont grimpé de 17%.

Fortis Insurance fait moins bien encore avec une baisse de 38% de son bénéfice net à 219 millions, là où le consensus avoisinait les 341 millions. A nouveau les dépréciations d'actifs -149 millions, dans ce cette branche-ci - ont neutralisé la croissance de l'activité commerciale. Le bras assurance du groupe a en effet enregistré une augmentation de respectivement 5 et 3% de ses encaissements bruts de primes en vie et en non-vie.

(c) - L'Echo

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect