Munich Re n'exclut pas des licenciements secs