Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Les pensions complémentaires sont plus importantes que jamais"

Serge Martin, Head of Life chez AXA Belgium

En raison de la crise sanitaire et de la faiblesse persistante des taux d'intérêt, les salariés et les chefs d'entreprise envisagent l'avenir financier avec moins de sérénité. “Les plans d’épargne structurés sont la solution, seul le Belge semble ne pas en être suffisamment conscient”, estiment les experts des pensions d’AXA Belgium.

“Dans ce contexte économique, il est important de continuer à encourager les particuliers à épargner pour leurs vieux jours”, déclare Serge Martin, Head of Life chez AXA Belgium. “La pension légale moyenne pour un employé correspond aujourd'hui à 45% du salaire de l'année précédente. Ce n'est pas suffisant pour que la plupart des épargnants puissent maintenir leur niveau de vie au terme de leur carrière.”

En outre, dans l'environnement financier et économique actuel, il convient d'assurer le rendement à long terme des versements de pension. “Pour l'instant, les rendements garantis sont faibles et le rendement total diminue d'année en année”, prévient Serge Martin. “Les solutions d'assurance liées à des fonds d'investissement – la branche 23 – peuvent offrir un début de solution, à condition de tenir compte d’un risque contrôlé. Ces dernières années, plusieurs formules ont été conçues pour limiter ce risque, comme l'approche life cycle.”

Publicité

Seuls 55% des indépendants épargnent pour leurs vieux jours via une PLCI.

Karel Coudré
Head of Product Management Pension, Protection & Health chez AXA Belgium

Le gouvernement a développé de nombreux régimes intelligents qui rendent les systèmes de retraite complémentaire fiscalement attrayants. Le deuxième pilier comprend une assurance de groupe via l'employeur, des pensions via les secteurs, une pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI) et un engagement individuel de pension (EIP) pour les entreprises. L'épargne-retraite individuelle et l'épargne à long terme relèvent du troisième pilier de la pension. Enfin, notons l’existence du quatrième pilier, dénué d’avantage fiscal, qui prend la forme de fonds d'investissement et de produits d'assurance, notamment.

Pare-chocs

“Quelque 3,6 millions de Belges épargnent pour une pension complémentaire dans le cadre du deuxième pilier”, chiffre Karel Coudré, Head of Product Management Pension, Protection & Health chez AXA Belgium. “Et environ un million de Belges épargnent pour leur retraite individuelle. Afin que chacun puisse épargner pour une pension complémentaire, le gouvernement précédent a imaginé un certain nombre de nouveaux régimes de pension: la convention de pension pour travailleurs indépendants (CPTI) et la pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés (PLCS).”

Karel Coudré

 

De nombreuses formules sont donc disponibles, même si le Belge n'en est pas suffisamment conscient, déplorent Serge Martin et Karel Coudré, qui préconisent l’usage de plans d'épargne à long terme structurés.

“Les recherches montrent que la majorité de la population est incapable d'absorber un revers financier. C'est la raison pour laquelle on ne peut que conseiller de commencer assez tôt à épargner pour une pension complémentaire. Petit à petit, année après année, vous vous constituez ainsi un pare-chocs financier supplémentaire.”

MyAXA Pension

C'est plus particulièrement vrai pour les indépendants. Seuls 55% d'entre eux ont une PLCI. “Il existe de nombreux scénarios d'épargne pour les travailleurs indépendants, mais tout le monde n'y adhère pas du jour au lendemain”, observe Karel Coudré. “Le nombre de travailleurs indépendants disposant d'une PLCI est néanmoins en augmentation. Nous constatons également que le nombre de travailleurs indépendants qui optent pour la CPTI est en constante hausse.”

Les recherches montrent que la majorité de la population est incapable d'absorber un revers financier.

Serge Martin
Head of Life chez AXA Belgium

Pour garder une vue d'ensemble des régimes de pension complémentaire, on peut se tourner vers des outils en ligne comme MyAXA Pension. En cinq minutes seulement, les utilisateurs reçoivent une simulation de leur pension légale, les solutions disponibles pour réduire leur écart de pension et un aperçu des avantages fiscaux dont ils bénéficient dans ce contexte. “Les particuliers savent immédiatement où ils en sont et quelles formules des deuxième et troisième piliers sont intéressantes pour eux”, souligne Serge Martin.

Confiance

Enfin, il est crucial que les solutions de retraite complémentaire demeurent attrayantes dans les années à venir. “Le gouvernement doit assurer la plus grande stabilité possible du cadre fiscal et juridique”, conclut Karel Coudré.

“C'est une forme d'épargne à long terme. Si les changements apportés sont trop nombreux, la confiance des particuliers et des entreprises dans les régimes de pension complémentaire risque de s'éroder. Et cela, nous voulons bien sûr l'éviter.”

Lire également
Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.