Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Un Belge sur six souffre de troubles mentaux

Karel Coudré, directeur Pension & Health chez AXA Belgium

La pandémie de coronavirus laisse des traces, y compris sur notre bien-être mental. Ce que nous suspections déjà est à présent démontré sans ambiguïté par une étude européenne de grande envergure réalisée par AXA.

Quelque 17% des Belges sont atteints de troubles mentaux, soit presque trois fois plus qu'avant la pandémie de coronavirus. C'est l'un des résultats les plus inquiétants d'une vaste enquête menée auprès de 5.800 personnes dans six pays d'Europe occidentale, et qui inclut un échantillon représentatif de 600 Belges.

Parmi les questions de l'enquête, on pouvait trouver celle-ci: “Comment décririez-vous votre état d'esprit général, avant et pendant la pandémie?” Avant l'apparition de la pandémie, 6% des Belges interrogés décrivaient leur état mental comme “très mauvais”. Pendant la crise sanitaire, cette proportion est passée à 17%.

Deux millions de Belges souffrent de troubles mentaux. C’est particulièrement inquiétant.
Karel Coudré
directeur Pension & Health chez AXA Belgium

Des chiffres similaires sont observés dans d'autres pays. D'ailleurs, pour six travailleurs sur dix souffrant aujourd'hui de problèmes mentaux, c'est la première fois qu'ils y sont confrontés.

Perte de contrôle

“Cette enquête confirme ce que nous devinions”, analyse Karel Coudré, directeur Pension & Health chez AXA Belgium. “Environ 700.000 Belges étaient atteints d'une maladie mentale avant cette crise. Les chiffres de l'Inami le confirment. Une personne sur trois en incapacité de travail est à la maison en raison d'une maladie mentale. Ce chiffre est en hausse depuis des années, mais le coronavirus a provoqué une augmentation spectaculaire.”

“Deux millions de Belges présentent des troubles mentaux, un chiffre particulièrement inquiétant. Il faut se demander désormais comment traiter cette question en tant que société. Le coronavirus a conduit à une perte de contrôle et d'autonomie. Les employés ont perdu leur emploi ou ont été isolés à la maison pendant des jours ou des semaines, une situation qui a eu un impact majeur sur leur niveau de stress et leur bien-être mental. En tant qu'employeur, nous devons y répondre, par exemple en écoutant beaucoup nos employés et en communiquant de façon ouverte et régulière.”

Jeunes adultes

L'incertitude financière compte parmi les principaux facteurs déclenchants. Plus de 40% des personnes souffrant de troubles mentaux ont perdu leur emploi partiellement ou totalement au cours des derniers mois.

Nos clients peuvent faire appel à une assistance psychologique gratuite via la plateforme Doctors Online.
Karel Coudré
directeur Pension & Health chez AXA Belgium

Les 18-34 ans semblent avoir été les plus touchés. Dans ce groupe-cible, ils sont un sur cinq à souffrir de problèmes mentaux. Parmi les plus de 65 ans, cette proportion tombe à une personne sur dix. La combinaison d'un travail très prenant et de la charge de jeunes enfants peut jouer un rôle majeur.

Sachant qu’au mieux, 10% des Belges se tournent vers un professionnel pour traiter ces problèmes mentaux, on comprend qu’il reste du chemin à parcourir.

Aide gratuite

“Nos recherches révèlent que 38% des personnes présentant des problèmes de santé mentale ne savent pas vers qui se tourner”, ajoute Karel Coudré. La moitié des individus concernés craignent de ne pas pouvoir s’offrir ce type d'aide.

“C'est un défi social important. En 2019, le gouvernement a mis en place un projet-pilote pour permettre le remboursement des soins de santé mentale pour les adultes. Depuis la pandémie, ce remboursement a été généralisé. AXA n’est pas en reste: nos clients peuvent faire appel à une assistance psychologique gratuite via la plateforme Doctors Online.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.