Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Comment North Sea Port devient le port du futur

La durabilisation des 525 entreprises installées à North Sea Port est la priorité absolue du port. “Nous avons réduit l’empreinte de nos navires et véhicules de plus de 60% en 10 ans”, indique son CEO.

North Sea Port s’étend sur une zone de 9.100 hectares, à cheval sur la Belgique et les Pays-Bas. Sa situation centrale fait du port maritime un nœud logistique crucial pour l’Europe. Mais cet acteur de premier plan de notre économie assume aussi sa responsabilité sociale en réduisant l’empreinte écologique de l’industrie portuaire. Et ce, en investissant dans l’énergie renouvelable, notamment. “Nous encourageons les entreprises présentes sur notre site à exploiter autant que possible les panneaux solaires et les éoliennes”, confirme Daan Schalck, son CEO. “Ensemble, ils produisent 280 mégawatts d’énergie éolienne (onshore) et 140 mégawatts d’énergie solaire. Une capacité comparable à celle de la centrale nucléaire néerlandaise de Borssele, pas très loin d’ici.”

L'essentiel
  • North Sea Port est né le 1er janvier 2018 de la fusion des ports maritimes de Gand, Terneuzen et Flessingue.
  • Le site s’étend sur 9.100 hectares pour une longueur dépassant 60 kilomètres.
  • North Sea Port ne cesse de réduire l’empreinte écologique de l’industrie présente dans la zone portuaire.
  • Le port investit notamment dans des sources d’énergie renouvelable et œuvre à la réduction des émissions et à la réutilisation du CO2.
  • Les investissements réalisés sur les quais de chargement, les écluses et les connexions ferroviaires facilitent également la transition vers des moyens de transport durables.

De même, North Sea Port a résolument opté pour la circularité. “Les flux résiduels libérés par l’industrie constituent des matières premières précieuses”, avance Daan Schalck. Par exemple, le CO2 capté est exploité comme gaz carbonique dans les boissons pétillantes, mais également pour chauffer des serres horticoles et les entrepôts. “Un producteur d’acier va bientôt transformer en éthanol durable des gaz industriels libérés pendant le processus de production. Divers flux de déchets sont par ailleurs recyclés ou utilisés pour produire de l’énergie. En tant que port, notre tâche consiste à donner de l’espace à tous ces projets.”

Hydrogène vert

La production d’énergie verte de notre port est comparable à la capacité de la centrale nucléaire de Borssele aux Pays-Bas.
Daan Schalck
CEO de North Sea Port

L’hydrogène est un autre maillon important de la transition vers une économie pauvre en carbone. La zone portuaire a libéré 60 hectares pour des électrolyseurs durables. Ces installations extraient de l’hydrogène de l’eau à l’aide d’électricité verte. Des entreprises comme Ørsted, VoltH2 et Air Liquide ont déjà des projets concrets dans ce domaine.

North Sea Port détient en outre une participation directe dans North-C-Methanol, un projet qui vise à convertir de l’eau en hydrogène vert grâce à l’énergie éolienne. Une autre installation emploiera ce carburant pour transformer les émissions de CO2 captées auprès de grands acteurs industriels locaux en 44.000 tonnes de méthanol vert par an. Ce qui réduira les émissions de CO2 de 140.000 tonnes chaque année.

“La Belgique a besoin d’hydrogène vert comme source d’énergie durable”, affirme Daan Schalck. “C’est une solution stable à même de compenser les déséquilibres dans la production d’électricité solaire et éolienne.” Avec plusieurs autres ports, North Sea Port veut développer une bourse de l’hydrogène qui contribuera à une répartition optimale sur le marché.

Les navires propres qui accostent ici bénéficient d’une réduction sur leurs droits de quai.
Daan Schalck
CEO de North Sea Port

“S’il est important de réutiliser le CO2, l’objectif prioritaire est évidemment de réduire autant que possible les émissions”, souligne cependant Daan Schalck. “Les navires propres qui accostent ici bénéficient d’une réduction sur leurs droits de quai. Et les navires de transport fluvial peuvent prélever de l’électricité verte afin de ne pas devoir faire tourner leur moteur diesel pour disposer d’électricité.”

“Nous faisons en sorte que les transports depuis et vers la zone portuaire s’effectuent autant que possible par voies navigables et chemin de fer. À cet effet, nous investissons avec plusieurs partenaires notamment dans des quais de chargement, des écluses et des connexions ferroviaires. Ce qui entraîne à la fois une baisse des émissions de CO2 et du trafic sur nos routes.”

Donner l’exemple

North Sea Port ne se contente pas d’accompagner les entreprises installées dans la zone portuaire dans la durabilisation de leurs activités: il donne l’exemple depuis des années. “Nous avons adopté des bureaux passifs dès 2005, introduit un budget mobilité longtemps avant qu’il soit question d’incitants fiscaux, et réduit l’empreinte écologique de nos navires et véhicules de plus de 60% en 10 ans ”, illustre Daan Schalck.

“BNP Paribas Fortis, un de nos banquiers attitrés, se retrouve parfaitement dans notre vision et notre stratégie. La banque s’est même engagée à rester pendant 10 ans notre partenaire de référence pour le financement de l’entreprise portuaire. Une collaboration durable qui se traduit par des conditions de financement favorables à encore plus long terme.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.