Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“L’IA est de plus en plus liée au rendement”

Nombre de jeunes entreprises travaillent avec l'intelligence artificielle et le machine learning. La société gantoise Skyhaus fait désormais la différence en se concentrant sur les défis les plus ambitieux.

L'essentiel

- Skyhaus est un groupe d'entreprises qui se consacre à toutes les formes d'intelligence artificielle.

- Ce groupe technologique international a été fondé en 2013 et compte aujourd'hui près d'une centaine de salariés.

- Les solutions de Skyhaus aident les entreprises à réaliser plus efficacement certaines tâches complexes ou simplement répétitives.

- L'accent est mis sur la résolution de problèmes pour lesquels il n'existe pas encore de solution toute faite.

Skyhaus a été fondée en 2013 par Nicolas Deruytter, son CEO. En huit ans, la start-up s'est transformée en un ensemble de sociétés – dont la plus connue est ML6 – qui se consacrent à toutes les formes d'intelligence artificielle. Elles sont actives dans plusieurs pays et emploient ensemble près d'une centaine de personnes.

Matthias Feys, Chief Technology Officer, a compté parmi les premiers employés de l’entreprise. Aujourd'hui, il en est le cogérant. “Après mes études d'ingénieur, j'ai aspiré pendant un certain temps à un doctorat”, confie-t-il. “Pendant cette période, j'ai découvert le machine learning, qui est l'une des applications spécifiques du domaine de l'intelligence artificielle (IA). Et lorsque Google a rendu son logiciel open source pour tout le monde en 2015, les possibilités sont vraiment devenues claires.”

Les sociétés sous la bannière Skyhaus aident les entreprises à utiliser l'intelligence artificielle pour assurer leur croissance. “Nous fournissons uniquement des services, pas des produits”, précise Matthias Feys. “Nous réfléchissons avec nos clients à des solutions concrètes. Et nous sommes responsables de la mise en œuvre et de la maintenance si nécessaire.”

Des processus plus efficaces

“En pratique, nous veillons à ce que certaines tâches complexes ou répétitives soient exécutées plus efficacement. Le contrôle de la qualité d'une bande transporteuse en est un bon exemple: en appliquant l'IA aux images de la caméra, les inexactitudes sont repérées plus souvent et plus rapidement. Il en va de même pour les scanners des hôpitaux: si vous laissez un logiciel intelligent les analyser, les erreurs peuvent être découvertes à un stade précoce.”

L'intelligence artificielle est passée de la sphère académique à l'ingénierie pure.
Matthias Feys
Chief Technology Officer de Skyhaus

Le machine learning a ceci de particulier que les systèmes sont auto-apprenants: ils gagnent en permanence en intelligence. Cela permet aux solutions de faire des prédictions et des recommandations. “La Structured Data Prediction peut être adoptée dans tous les secteurs”, assure Matthias Feys. “Sur la base des chiffres de vente par exemple, nos algorithmes peuvent formuler des recommandations pour la gestion future des stocks d'une société commerciale. Mais aussi détecter d'éventuelles naissances prématurées chez les futures mères.”

“On peut également citer le traitement automatique des langues (Natural Language Processing, ou NLP). Cette spécialisation de l'IA peut extraire toutes sortes de données à partir d'actes notariés, notamment, puis avancer des suggestions pour de nouveaux documents.”

Se concentrer sur les problèmes

Skyhaus n'est évidemment pas le seul acteur du marché de l'intelligence artificielle. “Nous nous distinguons en nous concentrant sur les projets les plus ambitieux”, note Matthias Feys. “Développer un chatbot était un défi en 2015 mais ce n'est plus le cas. Nous ne nous focalisons donc plus sur ce type de projet. Nous investissons notre temps et nos ressources dans des questions pour lesquelles il n'existe pas encore de réponse toute faite. Et grâce à nos économies d'échelle, nous disposons d'une force de frappe supplémentaire.”

“Prenez les applications NLP: de plus en plus fréquemment, des problèmes se posent autour de la vie privée et de l'anonymisation des données personnelles. Par ailleurs, la génération automatique de textes est loin d'être parfaite. Si la classification des photos basée sur l'IA n'est plus un problème, nous nous heurtons souvent à des limites avec les vidéos. Autant de défis que nous aimons relever en nous retroussant les manches.”

“En outre, l'IA est passée de la sphère universitaire à l'ingénierie pure. La question n'est donc plus: est-ce possible? Mais: comment mettre en œuvre la solution de la manière la plus rentable possible? Autrefois nous parlions de modèles; désormais, nous fixons notre attention sur leur efficacité.”

Partenaire financier

Pour se développer en tant qu'entreprise, un bon partenaire financier est indispensable. “BNP Paribas Fortis est toujours là pour nous”, apprécie Matthias Feys. “Entre autres pour le financement de notre parc automobile. Mais aussi pour limiter les risques de change sur nos activités à l'étranger. À terme, nous pourrions même faire appel à Global Trade Solutions, son centre d'expertise spécialisé dans les activités d'import-export.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.