edito

Basculer en douceur vers l'innovation ouverte

L’évolution rapide du contexte international modifie la manière dont les entreprises gèrent leurs affaires. Placer l’innovation au centre de sa stratégie d’entreprise est désormais une question de survie. Ce ne sera possible que si votre organisation, unie sous la bannière d’une même vision, joue pleinement la carte de la créativité et de l’ouverture. Nous sommes au coeur d’une révolution des technologies et des données qui change fondamentalement les marchés et les attentes des clients. De nouveaux modèles d’affaires disruptifs comme Uber et Airbnb voient le jour et transforment des secteurs entiers en un temps record. Le résultat? Une pression constante sur les entreprises, contraintes d’intégrer l’innovation au sein de toutes leurs activités. Pour réussir dans un environnement aussi instable, il convient de développer un modèle d’innovation flexible qui contribue à réinventer vos modèles d’affaires. Seules les entreprises qui placent l’innovation au coeur de leurs expériences, de leurs processus et de leurs modèles d’affaires remporteront la course. Le délai de commercialisation et la transformation du vécu des clients revêtent ici une importance cruciale.

Stratégie

Si vous n’inscrivez pas l’innovation dans votre stratégie opérationnelle, c’est souvent un département qui prendra les choses en main – généralement le département R&D dans les entreprises de production. De nombreuses entreprises maîtrisent bien cette forme d’innovation portée par la technologie, où le modèle en entonnoir prouve pleinement son efficacité. Toutefois, il n’en résulte généralement que des innovations incrémentales qui, dans le monde actuel, ne suffisent plus. Pour survivre, il faut remettre en cause et renouveler plus souvent et plus fondamentalement vos stratégies et modèles d’affaires. Cela passe non seulement par une implication de tous les acteurs de l’entreprise dans l’innovation, mais également par l’ouverture du processus à l’extérieur de l’entreprise.

Ouverture

L’innovation ouverte est le fruit d’une évolution tendant à opérer davantage par-delà les murs de l’entreprise. Dans le secteur automobile, cela fait plusieurs décennies que de nombreux acteurs travaillent en étroite collaboration avec leurs fournisseurs. Certaines idées qui ont jailli de l’extérieur sont ainsi intégrées dans le processus de R&D. Ce concept est aujourd’hui radicalisé et étendu. Cette fois, c’est surtout le client qui est impliqué dans le processus d’innovation. L’accent de nombreux projets d’innovation à succès n’est pas placé sur la technologie, mais sur une innovation initiée par le client (downstream). Celui-ci, enfin positionné en tête des préoccupations, joue un rôle aussi majeur que possible dans le processus, de la naissance de l’idée au feed-back sur les prototypes et à la mise en oeuvre, en passant par la sélection de propositions.

Néanmoins, la véritable innovation collaborative dépasse l’ouverture aux seuls clients et fournisseurs. Les experts externes, les instituts de connaissances, les bailleurs de capital-risque et d’autres entreprises peuvent être utilement inscrits dans le processus d’innovation. Une telle ouverture apporte une bouffée d’oxygène à l’innovation: les idées peuvent circuler et être testées librement, et le feed-back recueilli auprès de différents partenaires très en amont du processus. À condition, naturellement, de se montrer prudent avec les questions de propriété intellectuelle – mais il existe des outils ad hoc pour cela.

ADN

La réussite d’une innovation dépend entièrement de l’ancrage de la créativité et de l’ouverture dans l’ADN de votre entreprise. Pour y parvenir, une vision globale qui porte l’ensemble de l’organisation est indispensable. Chez EY, cette vision a pour nom "Building a better working world". Tout ce que nous faisons s’inscrit dans ces principes. Elle stimule tous nos collaborateurs à rester focalisés et à innover en permanence.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés