Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Entreprise et collaborateurs doivent grandir ensemble”

©Shutterstock

Proximus souhaite impliquer chaque Belge dans l'ère numérique. Et cela a un impact important sur la façon dont l'entreprise se perçoit elle-même et perçoit ses employés, soulignent Chantal Mertens et Fabrice Drukman, actifs au sein du département RH du fournisseur de services numériques.

Proximus a longtemps été considéré comme un opérateur de télécommunications fournissant aux Belges la télévision, la téléphonie et l'internet. Bien que ce soit toujours le cas, sa gamme de services numériques s'est considérablement élargie ces dernières années. “Nous voulons intégrer chaque Belge dans l'ère numérique”, déclare Chantal Mertens, Lead HR Strategy & Sourcing chez Proximus.

“L’essentiel est que les collaborateurs soient passionnés et ouverts à l'apprentissage”
Fabrice Drukman
Strategic Talent Acquisition Manager chez Proximus

Le basculement du statut d'opérateur télécom vers celui de fournisseur de services numériques a un impact majeur sur Proximus lui-même. “Avec des projets comme Banx, la banque numérique mise en place avec Belfius, ou encore aug-e, une plateforme d'applications pour la gestion intelligente des bâtiments, notre ambition est clairement d’offrir à nos clients d'autres solutions numériques pertinentes”, souligne Chantal Mertens. “Les compétences que nous recherchons chez nos collaborateurs ont changé. Pour certains nouveaux services, par exemple, nous collaborons avec les secteurs de la médecine, de la construction ou de la banque, ou nous mettons à la disposition d'autres entreprises des connaissances relatives à une technologie donnée. Ce qui nécessite un état d'esprit différent.”

Cet état d'esprit transcende l'individu: c'est en effet toute la culture d'entreprise et la façon de travailler qui ont évolué, prolonge Fabrice Drukman, Strategic Talent Acquisition Manager chez Proximus. “Nous travaillons désormais de façon agile. Ce changement structurel était nécessaire pour mettre les innovations sur le marché plus rapidement. Cela exige de modifier notre façon de travailler mais aussi d'envisager des aspects tels que la durabilité, la diversité, l'apprentissage et le développement. L'essentiel reste que les gens soient passionnés et ouverts à l'apprentissage.”

Think possible

Proximus fait campagne vers l'extérieur sous la devise Think possible, mais aussi au sein même de l'entreprise. “Nous avons commencé par une enquête dans toutes les composantes de notre organisation”, éclaire Chantal Mertens. “Nous avons demandé à nos collaborateurs ce que ce slogan signifie pour eux aujourd'hui, et quelles mesures peuvent être prises pour renforcer la culture Think possible. Le but est de construire un processus de changement en partant de la base de l'organisation et non, comme c'était le cas auparavant, du sommet.”

“Pendant de nombreuses années, nous nous sommes trop concentrés sur nous-mêmes. Désormais, nous observons l'avenir de manière ouverte. Et l’interaction entre Proximus et le monde extérieur a nettement gagné en importance.” L'entreprise organise des formations offrant à ses employés de sortir des sentiers battus, d’oser penser out of the box. “Les managers jouent un rôle déterminant à cet égard”, indique Fabrice Drukman. “Il convient de ne pas juger qui que ce soit sur la base des expériences ratées. Nous nous éloignons d'une structure excessivement hiérarchique pour nous focaliser sur l’empowerment. Cela procure l'énergie nécessaire à la réussite des projets et encourage la créativité et l'innovation.”

La Belgique au top

“La mobilité interne n’est pas un vain mot chez Proximus. Les employés changent aisément de fonction au sein de l'entreprise”
Chantal Mertens
Lead HR Strategy & Sourcing chez Proximus

Proximus est actuellement à la recherche d'environ 170 collaborateurs, principalement des profils commerciaux et informatiques, quelques postes d'employés et des profils plus techniques. “Si, autrefois, nous lancions des campagnes de recrutement général, nous avons abandonné cette méthode”, note Chantal Mertens. “Il est préférable d'entreprendre des actions spécifiques ciblées sur certains groupes. Ainsi pouvons-nous rencontrer des personnes sur les forums qui les intéressent, par le biais des canaux qu'elles utilisent.”

Proximus recrute aux quatre coins du pays, car les célèbres tours de Bruxelles ne sont certainement pas le seul endroit où travaillent ses collaborateurs: “Nous allons complètement démanteler et réaménager notre bâtiment de la gare du Nord, en tenant compte de nos ambitions de contribuer à une société plus verte. Fin 2026, les tours seront un lieu où la connexion et la collaboration sont centrales. L'infrastructure sera entièrement orientée dans ce sens.”

“La culture Think possible est soutenue par une politique de ‘portes ouvertes’ et un processus décisionnel rapide. En cas d’urgence, les décisions ne doivent pas être prises sur un autre continent. Nous pouvons être fiers que Proximus soit demeurée une entreprise 100% belge qui a survécu à toutes les ‘tempêtes télécoms’ du passé.”

Une carrière dont vous tenez les rênes

“La mobilité interne n’est pas un vain mot chez Proximus”, conclut Chantal Mertens. “Les employés changent aisément de fonction au sein de l'entreprise. Ils apprennent par la formation mais aussi dans le cadre du (nouveau) travail qu'ils effectuent. Notre objectif est de permettre aux employés et à l'entreprise de se développer ensemble.”

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.