Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Une innovation écologique 100% belge

Une camionnette Addax chargé à 100% peut parcourir en moyenne 85 kilomètres. ©Studio Dann

À Kuurne, Addax Motors produit, vend et met en leasing des véhicules utilitaires électriques sur mesure. Avec cette innovation 100% belge, la jeune entreprise répond aux besoins croissants de mobilité responsable. "Dans quelques années, seules les voitures propres seront encore admises dans les villes."

Jérôme Lefebvre travaille chez Westlease Kuurne. Il y a quatre ans, cette société de leasing familiale, qui gère une flotte de 4.500 voitures, s’est lancée dans le leasing d’une centaine de voitures et de camionnettes électriques. "Le potentiel des voitures électriques en matière de leasing s’est avéré relativement modeste. En raison de l’autonomie limitée des batteries actuelles, ils sont peu appropriées comme véhicule de société."

 Il en va autrement pour les camionnettes électriques: "Dans les communes par exemple, la plupart des camionnettes ne parcourent pas plus de 40 km par jour, dans un périmètre restreint. Et si les déplacements prévus pour la journée sont plus nombreux, il y a toujours une pause de deux à trois heures qui suffit pour recharger la batterie. Elles sont également adaptées à la distribution locale de colis et de courrier ainsi qu’au ‘last mile’ des livraisons en ville."

Le potentiel était donc réel, sauf que les camionnettes électriques posaient deux problèmes à la société de leasing. Le premier était le service client, un point important vu que la société de leasing assure aussi l’entretien de ses véhicules. "Les camionnettes électriques françaises et espagnoles de notre portefeuille ne disposaient pas d’un réseau d’entretien de qualité. Dans le meilleur des cas, le seul importateur du pays devait se rendre sur place et, dans le pire des cas, il fallait faire venir un technicien de l’étranger. Impossible dans ces conditions d’offrir une assistance rapide."

Une camionnette Addax chargé à 100% peut parcourir en moyenne 85 kilomètres. ©Studio Dann

Westlease aurait pu y remédier en développant son propre réseau d’entretien, mais c’était sans compter sur le second problème: les véhicules proprement dits. "Nos clients nous ont fait savoir qu’ils souhaitaient une meilleure qualité sur certains points. Ou ils se sont plaints de l’ergonomie de la cabine ou du volume de chargement. Mais, les constructeurs ne se sont pas montrés très réceptifs à ce feed-back."

Sans expérience

 C’est ainsi que Jérôme Lefebvre a eu l’idée de se lancer dans la construction de camionnettes électriques. Pour cela, il a créé Addax Motors, une entreprisesoeur de Westlease, avec deux associés: son beau-frère, Jean-Charles Carrette, qui travaille également chez Westlease et son ami, Daniel Kedzierski. "Dans la mesure où aucun de nous n’avait d’expérience dans la construction de voitures, nous avons cherché des partenaires. Pour le design, nous nous sommes adressés à un concepteur automobile espagnol qui a réalisé une première esquisse. Flanders Make, le centre flamand de recherche stratégique pour l’industrie, a vérifié si tout était conforme sur le plan technique."

Ce véhicule devait concilier robustesse et design, souligne Jérôme Lefebvre. "L’ergonomie aussi est un point crucial: il faut pouvoir y entrer et en sortir aisément, car c’est ce que nos clients font plusieurs centaines de fois par jour. La cabine doit être confortable, ouverte et offrir une bonne visibilité pour des questions de sécurité."  

Sur mesure

Pour la construction, Addax a conclu un partenariat à long terme avec Rhenus SML, un ancien sous-traitant de Ford Genk. Depuis la fermeture de l’usine automobile, cette entreprise s’est spécialisée dans des produits alternatifs. "La construction automobile reste dans leur ADN et ils se sont réjouis de collaborer avec nous."

La production s’effectue sur commande et sur mesure. Le client choisit la finition: volume de chargement ouvert ou fermé, avec ou sans système de tri, avec chambre froide, … La batterie et le moteur électrique sont également adaptés à l’utilisateur.

Grâce au leasing, un véhicule électrique coûte 10% de moins qu’un véhicule au diesel comparable.
Jérôme Lefebvre
Addax Motors

Une camionnette Addax chargée à 100% peut parcourir en moyenne 85 km et on peut la recharger le soir au tarif de nuit. Toutes les camionnettes Addax peuvent transporter 1.000 kg. Grâce à une connexion 3G, le véhicule signale automatiquement s’il a besoin d’un entretien ou d’une réparation et Addax communique le rendez-vous sur place avec un technicien.

Ambitions européennes

Les deux premières camionnettes seront livrées au mois de mars à une école de gestion bruxelloise. Addax Motors s’adresse surtout aux communes, aux entreprises d’e-commerce, aux services de courrier et aux parcs d’attractions, de plus en plus demandeurs selon Jérôme Lefebvre. "Anvers refuse déjà les véhicules diesel âgés, et, à l’avenir, certaines zones urbaines seront réservées aux voitures propres, sobres et silencieuses. C’est la seule manière de préserver la viabilité de nos villes pour nos enfants et petits-enfants. Le fait que nos camionnettes soient produites localement est un argument de vente supplémentaire."

"Nous entrevoyons également un potentiel à l’étranger. Nous avons l’ambition de vendre 150 véhicules au Benelux cette année et nous étudions les opportunités en Espagne. Nous avons également eu des demandes de Suède, où tous les services postaux roulent déjà à l’électricité."

L’avantage du leasing

Chez Addax, les camionnettes sont proposées dans le cadre d’une formule de leasing auprès d’Addax ou d’autres sociétés de leasing avec lesquelles Addax collabore. "La camionnette électrique est un peu plus chère à l’achat, mais les frais d’exploitation étant nettement plus faibles, le prix de revient En principe, Addax devrait être rentable dans deux ans. Jérôme Lefebvre, Addax Motors à long terme est inférieur. Le fait de devoir payer un montant important est un obstacle, mais, grâce au leasing, l’utilisateur ne paie qu’une mensualité fixe inférieure de 10% à celle d’un diesel comparable."

Aujourd’hui, l’équipe d’Addax compte huit personnes dont les trois associés. Cinq collaborateurs à temps plein travaillent à la production, mais l’équipe pourrait rapidement s’étoffer. "Selon notre scénario, les volumes devraient augmenter peu à peu et atteindre 800 à 1.000 véhicules par an dans cinq ans."

En principe, Addax devrait dégager des bénéfices dans deux ans, même si de lourds investissements restent nécessaires pour faire évoluer le produit en fonction du feed-back des utilisateurs. L’autonomie de la batterie est déjà satisfaisante. "Dans notre niche, 80 à 100 kilomètres en moyenne par jour suffisent, mais nous voulons investir dans la recherche pour avoir les techniques qui permettent de la recharger plus rapidement pour raccourcir les pauses entre les trajets."

Maîtres à bord

Le capital d’Addax a été apporté par les trois associés et leur famille. "Nous avons également reçu une aide à la recherche de l’Agence flamande pour l’innovation d’entreprise et une subvention dans le cadre du projet Clean Power for Transport du Département Environnement, Nature et Énergie du gouvernement flamand. Nous pouvons ainsi financer une série de véhicules que pourront tester des clients potentiels à un tarif avantageux dans le cadre d’un consortium avec Westlease."

"Nous n’avons pas eu besoin de capital externe, même si nous opérons dans une branche à forte intensité capitalistique. Nous voulons rester seuls maîtres à bord le plus longtemps possible", conclut Jérôme Lefebvre.

 

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.