Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Avoir 40 ans et être à la tête d'un département de l'administration fédérale, c'est possible”

Emanuelle Vandamme et Arnaud Vajda © Marco Mertens

“Les top managers du secteur public partagent la même vision: être au service des citoyens”, témoignent Emmanuelle Vandamme et Arnaud Vajda. Ils évoquent leurs carrières, qui les passionnent, et livrent des conseils pour les aspirants à de hautes responsabilités administratives.

“La fonction publique est à la fois une petite famille et un grand employeur”, entame Arnaud Vajda, président du comité de direction du SPP Politique scientifique. “Sa taille et la variété de ses missions font qu’une porte s’y ouvre toujours vers un poste intéressant et porteur de possibilités d’évolution future. Pour peu que l’on cultive un état d’esprit orienté solutions, un côté entreprenant, on peut se retrouver rapidement à des places dont les équivalents, dans le privé, sont inaccessibles aux jeunes.”

Un poste avec impact

Travailler dans l’administration fédérale en tant que top manager ?

L'administration fédérale est toujours à la recherche de personnes motivées. Voulez-vous également un emploi à responsabilités ayant un impact réel ? Découvrez tous les postes vacants ici.

Emmanuelle Vandamme, présidente du comité de direction du SPF Mobilité et Transports, confirme. Elle est entrée à 25 ans dans la fonction publique, dont elle a gravi tous les échelons. “Les jeunes fonctionnaires et contractuels des services publics fédéraux peinent à se faire une idée juste de postes comme les nôtres, et notamment à se figurer l’impact que l’on peut avoir d’ici. Par ailleurs, la réforme Copernic a pu laisser croire que les postes les plus élevés seraient attribués à des personnes venues du privé, mais ce n’est pas le cas. Si les profils sont variés, les fonctionnaires de carrière demeurent majoritaires.

Pour ces derniers, Emmanuelle Vandamme constate qu’il existe deux voies principales d’avancement: “Progresser au sein d’un domaine donné, notamment s’il est très technique et complexe, et acquérir au fil du temps des compétences en management. Ou, comme Arnaud et moi-même, passer d’un SPF à l’autre au fil de sa progression de carrière, ce qui est plus facile lorsqu’on occupe des fonctions de type ‘support’: budget, audit, etc.”

“Dans la fonction publique, on peut se retrouver rapidement à des places dont les équivalents, dans le privé, sont inaccessibles aux jeunes.”
Arnaud Vajda
président du comité de direction du SPP Politique scientifique

Arnaud Vajda renchérit: “Un mandataire de qualité doit disposer d’un bon réseau, tant interne à l’administration qu’extérieur; c’est une clé de l’efficacité. Et pour monter en grade, apprenez à sortir de votre zone de confort, vous y gagnerez des compétences nouvelles.”

Sens du service public

Les deux présidents évoquent de concert la nécessité de bénéficier de soutien dans sa vie tant professionnelle que personnelle. “Il faut être conscient que ces carrières représentent des choix de vie”, prévient Arnaud Vajda. “Je tiens à mettre au lit mes deux jeunes enfants, mais ma famille sait qu’ensuite, je reprends le collier. Et que ce qui me porte, c’est ma volonté que la Belgique soit reconnue comme le grand pays d’innovation qu’elle est.”

“Il est difficile de se figurer l’impact que l’on peut avoir à de tels postes.”
Emmanuelle Vandamme
présidente du comité de direction du SPF Mobilité et Transports

“Mon secteur d’activité me passionne moi aussi, notamment par sa composante internationale, sa proximité avec le public, etc.”, enchaîne Emmanuelle Vandamme. “Je recommande aux jeunes qui me consultent de trouver, dans leur organisation, des pairs à qui ils peuvent se confier et demander conseil, car ce sont des fonctions qui peuvent vite isoler. Le réseau est primordial, on n’arrive pas là tout seul. C’est comme la Route du Rhum: un skipper à bord, toute une équipe à terre! J’ai réussi à embarquer mon entourage dans cette aventure, et cela nous enrichit tous. Nous avons de grandes discussions familiales sur la mobilité.”

Travailler dans l’administration fédérale en tant que top manager ?

L'administration fédérale est toujours à la recherche de personnes motivées. Voulez-vous également un emploi à responsabilités ayant un impact réel ? Découvrez tous les postes vacants ici.

Lire également

Logo
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.