Quels sont les frais professionnels les plus courants?

Sur le plan fiscal, une moto est plus intéressante qu’une voiture. ©BELPRESSNEWS

Tout le monde doit déclarer ses revenus professionnels dans la déclaration fiscale annuelle. Mais cela ne veut pas dire que tout ce que vous avez gagné est intégralement taxé. Vous pouvez déduire de vos revenus professionnels les frais que vous avez engagés pour acquérir ou conserver ses revenus imposables. Voici les principaux postes de frais.

Voiture

Il faut faire une distinction entre les kilomètres que vous parcourez pour aller travailler et ceux qui constituent à proprement parler des déplacements professionnels.

Même si vous calculez vos frais professionnels réels, vous devez utiliser un forfait de 0,15 euro/kilomètre parcouru pour vos déplacements domicile-lieu de travail. Seuls les intérêts que vous payez pour un emprunt visant à acheter une voiture ne sont pas compris dans ce forfait: vous pouvez donc y ajouter la partie des intérêts qui correspond à ces déplacements.

Vous ne devez pas nécessairement être propriétaire de cette voiture. Vous pouvez aussi utiliser la voiture de vos parents ou de votre partenaire avec qui vous êtes marié ou en cohabitation légale.

Guide Impôts 2018

Mode d'emploi pour payer moins d'impôts.

Le 'Guide des Impôts' est paru le 19/5. Abonné à L'Echo? Cliquez ici pour le lire au format PDF.

Pour vos déplacements professionnels, comme un trajet pour vous rendre chez un client ou une formation à l’extérieur de l’entreprise, vous pouvez déduire 75% de vos frais réels. Il s’agit entre autres de l’amortissement, des assurances, des frais de carburant et d’entretien, de la taxe de circulation, des frais de parking, de car wash et des frais de dépannage. Les intérêts d’un emprunt peuvent être déduits intégralement. Mais vous devez évidemment limiter la déduction des frais à l’usage professionnel de la voiture.

Voiture de société

Celui qui a à sa disposition une voiture de son employeur ou de sa société peut aussi utiliser ce forfait de 0,15 euro/kilomètre pour ses déplacements domicile- lieu de travail. Mais il y a un plafond: les frais professionnels ne peuvent pas dépasser l’avantage de toute nature (c’est-à-dire le forfait sur lequel est calculé l’impôt sur l’usage privé de la voiture en question), majoré d’une éventuelle contribution personnelle pour l’usage privé. Les coûts des déplacements strictement professionnels ne peuvent pas être déduits.

Moto

Sur le plan fiscal, une moto est plus intéressante qu’une voiture. En effet, celui qui se rend à son travail à moto ou qui l’utilise pour des déplacements professionnels peut déduire intégralement tous les frais que cette moto lui coûte: carburant, assurance, taxe de (mise en) circulation, entretiens, réparations et même l’équipement de motard, à savoir les bottes, le casque, le cadenas et le coffre. Vous pouvez aussi opter pour un forfait de 0,15 euro/kilomètre, plafonné à 100 kilomètres par trajet.

Transports publics

Le prix d’un abonnement de train, de tram ou de bus pour les déplacements domicile-lieu de travail est totalement déductible. Vous pouvez aussi opter pour un forfait de 0,15 euro/kilomètre, plafonné à 100 kilomètres par trajet.

Vous pouvez également déduire les tickets de voyages effectués pour vos déplacements strictement professionnels.

Covoiturage

Si vous allez travailler avec un collègue ou un voisin, vous pouvez soit déduire un forfait de 0,15 euro/kilomètre, plafonné à 100 km par trajet simple, soit 75% des frais que vous avez payés au chauffeur. Vous devrez évidemment pouvoir prouver ce paiement. En outre, les indemnités éventuelles payées par l’employeur ne sont de ce fait plus déductibles.

Vélo

Pour les déplacements à vélo (exclusivement vos déplacements domicile-lieu de travail), vous pouvez choisir un forfait de 0,23 euro/kilomètre parcouru. Vous pouvez aussi prouver vos frais réels, tant pour les trajets strictement professionnels que pour vos déplacements domicile-lieu de travail. Ces frais sont le prix du vélo lui-même (amortissement), mais aussi le casque, la tenue de cycliste, les gants, les souliers spécifiques, un cadenas, le financement, le dépannage, etc.

À pied

Le trajet que vous parcourez éventuellement à pied est déductible à raison de 0,15 euro/kilomètre parcouru, limité à 100 kilomètres par trajet total… Ici aussi, vous pouvez préférer prouver vos frais réels relatifs à vos kilomètres professionnels.

Taxi

Les frais de taxi sont déductibles à 75%.

Bureau

Il est possible de déduire dans vos frais professionnels un bureau dont vous êtes propriétaire ou que vous louez. Vous pouvez aussi prendre en compte une partie de votre habitation. Songez au bureau d’un enseignant qui prépare ses cours chez lui ou d’un salarié qui travaille régulièrement chez lui. Vous devez scinder ces frais selon la partie professionnelle, en proportion de la superficie de ce bureau par rapport à la superficie de la totalité de l’habitation. Dans le même ordre d’idée, les propriétaires peuvent déduire (une partie du) précompte immobilier, des taxes provinciales et communales et des intérêts de leur emprunt hypothécaire. Le prix de l’immeuble peut être amorti en 33 ans (pas le terrain).

Les locataires peuvent déduire (une partie du) loyer. Pour autant que le bail ne s’y oppose pas, car si vous le déduisez, le propriétaire sera imposé de son côté.

Pratique

Si vous voulez déduire vos frais professionnels, vous pouvez facilement les calculer au moyen du module www.monargent.be/fraisprofessionnels. Vous pouvez y imprimer un document à joindre à votre déclaration fiscale.

D’autres frais qui peuvent être déduits, si vous pouvez prouver qu’ils ont une utilité professionnelle: la prime d’assurance incendie et vol, les frais de chauffage, d’électricité, d’eau et d’entretien. Pour les frais spécifiques de sécurisation, il y a même une déduction majorée de 120% (soit le montant de la facture +20%).

Petit matériel de bureau

Le petit matériel de bureau comme du papier et des enveloppes, les produits d’entretien, les frais de téléphone et d’internet, peuvent être pris intégralement en déduction. Pour ce qui est d’un ordinateur, de logiciels, d’un GSM ou de mobilier, vous devez passer par un amortissement généralement sur trois ans (soit 33% par an).

Documentation professionnelle

Vous ne pouvez déduire l’achat de livres, périodiques, magazines, etc. que s’ils ont un lien direct avec votre profession. Dans la pratique, la déduction de journaux n’est pas acceptée.

Frais d’études

Une formation complémentaire, un voyage d’étude, un congrès à l’étranger ne sont acceptés comme frais professionnels que s’ils ont un lien direct avec votre activité professionnelle actuelle. Une formation qui doit vous permettre de réorienter votre carrière sera rejetée par le fisc.

Publicité

Les frais pour des stylos, des briquets, des agendas, des calendriers et autres et des frais de sponsoring sont totalement déductibles, à condition que vous puissiez démontrer qu’ils contribuent à l’essor de votre activité professionnelle. Les frais de réception (traiteur, boissons, etc.) ou les cadeaux d’affaires (vin, pralines, etc.) ne sont déductibles qu’à 50%. En principe, des abonnements à des manifestations sportives ou culturelles sont par contre totalement déductibles.

Restaurant

Un dîner d’affaires n’est déductible qu’à 69%.

Frais de vêtements spécifiques

Seuls des vêtements spécifiques à une profession, comme la toge d’un avocat, le tablier d’un infirmier, des chaussures de sécurité, un casque et autres peuvent être déduits sur le plan fiscal. La déduction d’une tenue de ville n’est jamais acceptée par le fisc.

Assurance de revenu garanti

Seule la partie des primes d’une assurance de revenu garanti qui couvre l’invalidité économique peut entrer dans vos frais professionnels.

Cotisations

Les cotisations payées à une association professionnelle ou à un ordre disciplinaire, ainsi que les cotisations syndicales sont déductibles si elles ont un lien avec votre activité professionnelle. Une cotisation à un service club n’est pas déductible.

Rémunérations et honoraires

Les rémunérations que vous payez à votre personnel, y compris sous contrat d’étudiant, ou à votre conjoint aidant sont de frais professionnels déductibles. Des honoraires payés à un conseil fiscal, un comptable, un expert-comptable ou un avocat sont déductibles à condition qu’ils aient un lien avec votre activité professionnelle.

Location d’une seconde résidence

Si votre employeur vous oblige à venir habiter plus près de votre lieu de travail ou si vous déménagez pour éviter de devoir faire de longs trajets quotidiens pour vous rendre à votre travail, les frais de cette seconde résidence peuvent être considérés comme des frais professionnels.

Attention: il y a beaucoup de jurisprudence sur la question. La tendance y est que des doubles frais (par exemple la location d’une seconde résidence plus près de son lieu de travail, alors que vous remboursez aussi un emprunt pour votre première habitation) sont déductibles. Les frais que vous supportez dans une des habitations, mais que vous économisez dans l’autre parce que vous n’y êtes pas présent (par exemple les frais d’électricité et de chauffage) ne peuvent pas être déduits.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content