Absolute et total returns

©Bloomberg

Une des distinctions les plus subtiles faites par les sociétés de gestion vient de leur utilisation des termes d’absolute return et de total return, que nous pouvons traduire par performance absolue et performance totale.

Les fonds visant un total return cherchent à dégager une performance provenant de l’appréciation de la valeur des actifs financiers ainsi que du rendement (dividende, intérêts) que ces actifs peuvent générer. Leur performance est généralement comparée à un indice, dont le gestionnaire pourra fortement s’écarter. Les fonds mixtes répondent souvent à cette philosophie.

Les fonds visant un absolute return cherchent à dégager une performance positive pour leurs clients, quelles que soient les circonstances de marché, en utilisant des positions baissières afin de profiter également des phases de forte volatilité. Leur but sera donc de battre le marché monétaire, avec un accent mis plus sur la limitation des risques (et donc de la volatilité) que sur la maximisation des performances.

Performance négative

Ces fonds doivent être comparés aux fonds classiques, qui visent à dégager une performance relative par rapport à un indice, et à ne reculer par exemple que de 18% si leur benchmark s’enfonce de 20%.

Ceci n’empêche bien entendu pas ces fonds total ou absolute return de subir des pertes lors des phases de volatilité exacerbées sur les marchés financiers. Mais ces risques de pertes sont en principe mitigés par des règles en matière de diversification du portefeuille, et par diverses techniques visant à contrôler le risque pris par le gestionnaire.

Les fonds absolute ou total return ont vu leur popularité croître chez les clients.

Ces dernières années, les fonds absolute ou total return ont connu une popularité croissante chez les clients. Si les particuliers ont été surtout attirés par des fonds total return en raison d’une lisibilité plus facile dans leur stratégie et leur politique d’investissement, les institutionnels ont été plus massivement portés vers les fonds absolute return, qu’ils utilisent souvent comme une alternative aux placements monétaires, en particulier avec des taux de dépôt négatif pour les liquidités qu’ils détiennent.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés