Les 5 actions préférées de Ken Van Weyenberg

©Ans Brys

Ken Van Weyenberg, Head of Client Portfolio Managers Private Clients, pointe cinq actions qu'il privilégie.

SAP

SAP est une société allemande spécialisée dans les progiciels de gestion intégrés pour entreprises, y compris des applications pour le cloud, pour tous les secteurs d’activité. SAP peut s’appuyer sur une clientèle vaste et fidèle, ce qui offre de nombreuses opportunités de ventes croisées susceptibles d’augmenter le chiffre d’affaires. L’entreprise est par ailleurs très rentable et le bénéfice devrait encore progresser en 2019. Ces dernières années, l’entreprise a beaucoup investi, mais moins d’investissements sont prévus cette année. SAP n’a pas de dettes et génère de généreux cash flows, ce qui lui permet de choyer ses actionnaires en augmentant le dividende et en rachetant ses propres actions.

Microsoft

Microsoft est connu pour sa forte position dans les logiciels et l’électronique grand public via X-Box (jeux) et Surface (solutions hardware). La croissance de l’entreprise provient de segments prometteurs, dont les réseaux sociaux, où Microsoft est active depuis 2016 suite à la reprise de LinkedIn, et le cloud computing, où Microsoft est le deuxième acteur mondial via Azure, après AWS d’Amazon. La situation financière de Microsoft est très solide. L’entreprise dispose d’un trésor de guerre de 50 milliards de dollars et applique depuis 2016 un programme de rachat d’actions. Elle génère par ailleurs d’importants cash flows, que l’on estime à plus de 30 milliards d’euros pour 2019.

KBC

KBC est une banque de détail classique qui réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires en Belgique et en République tchèque. Le marché belge est très concentré, 80% des actifs totaux sont aux mains des quatre plus grandes banques. KBC est surtout forte en Flandre et a récemment lancé une nouvelle marque dans la région bruxelloise. La croissance de KBC provient surtout d’Europe centrale et de l’Est, en particulier en République tchèque. L’actuel CEO, qui est à la tête de KBC depuis 2012, a choisi de privilégier la rentabilité par rapport à la croissance. KBC est une des banques les plus rentables en Europe et affiche des ratios de capitaux très solides.

Dassault Systèmes

Dassault Systèmes est un leader mondial du secteur de la conception 3D et détient une part de marché de 30% grâce à une innovation technologique continue, ce qui lui permet de faire la loi en matière de prix. Dassault continue à se développer en élargissant sa clientèle et en se diversifiant dans des secteurs tels que les biens de consommation, le secteur automobile et la conquête spatiale. Grâce à un modèle opérationnel où deux tiers du chiffre d’affaires sont des revenus récurrents, Dassault affiche une croissance structurelle et défensive. L’entreprise est financièrement saine.

Reckitt-Benckiser

Reckitt est un producteur britannique de biens de consommation, connu pour des marques comme Nurofen, Calgon, Strepsils et Durex. L’entreprise est bien gérée et affiche un beau palmarès sur le plan des fusions et acquisitions. La solidité de son portefeuille de marques lui offre un avantage concurrentiel et la possibilité de concevoir de nouveaux produits dans le cadre de marques existantes. Grâce à cette stratégie de marques réussie, Reckitt peut aussi compter sur une clientèle fidèle. Cette entreprise innovante profite par ailleurs de tendances à long terme comme le vieillissement de la population et le succès grandissant des produits de soins et d’hygiène personnelle.

Lire également

Publicité
Publicité